Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. La consommation des psychotropes prend de l’ampleur
Zone Membre
Publicités

Annaba. La consommation des psychotropes prend de l’ampleur

Publié le 25/05/2008

Confrontés à un chômage endémique et à l’oisiveté, des jeunes s’adonnent à la consommation de psychotropes dans plusieurs quartiers et cités de Annaba. Avec des prix variant entre 25 et 100 DA, ces cachets ou gouttes sont à la portée de tous. Certains établissements scolaires du 2e et 3e palier ne sont pas épargnés par ce phénomène. Dans un passé récent, ces substances étaient l’apanage des quartiers populaires, aujourd’hui toutes les cités, même celles huppées sont concernées par la distribution à grande échelle de psychotropes et autre kif, lesquels sont écoulés par de jeunes dealers. Ces derniers, cachés derrière une benne, ou autre dépôt d’ordures, s’adonnent à la vente de ces produits, et ce en toute quiétude. Un morceau de kif, en plus de psychotropes, est cédé à 250 DA. Il convient de signaler que fournisseurs et dealers sont très méfiants. Pour éviter une éventuelle infiltration de policiers dans leur réseau, tout nouveau consommateur doit être obligatoirement parrainé par un ancien drogué, auquel est donné le pseudonyme « intik ». La plupart des gros fournisseurs ont été interpellés et condamnés à de lourdes peines de prison, ce qui n’a en rien réduit le commerce et la consommation de psychotropes chez les jeunes, bien au contraire, ce phénomène a pris de l’ampleur en dépit des actions entreprises par les services de police.

El Watan > 25/05/08 > Leïla Azzouz


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. La Coquette s’apprête à accueillir les estivants
Actualité suivante »
Annaba. Des projets multisectoriels seront lancés en 2008

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires