Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Football. USM Annaba - Belhout : «ça me fait mal de quitter Chlef»
Zone Membre
Publicités

Football. USM Annaba - Belhout : «ça me fait mal de quitter Chlef»

Publié le 08/06/2008
Nous avons appris que vous venez d’opter pour l’USM Annaba, vous confirmez ?
Oui, je le confirme. J’ai discuté avec le président Menadi et nous sommes tombés d’accord.

Pour une surprise, c’en est une parce qu’on vous croyait parti pour une autre saison à Chlef…
Je ne sais pas si c’est une surprise, mais il y a des choses qui ont fait que je quitte Chlef. C’est vrai, il y a quinze jours j’étais partant à 200% pour une autre saison à l’ASO Chlef, mais dans ce métier il ne faut jurer de rien.

Quelles sont ces choses qui ont fait que vous changiez d’avis aussi vite ?
Il s’agit de choses d’ordre familial, donc strictement privées, alors je m’abstiendrai d’en parler ici, vous en conviendrez. Bien que je ne manquerai pas d’évoquer ce que j’ai enduré cette saison avec certains pseudo-supporters. Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai souvent été pris à partie par ces gens. Mais bon, ce n’est pas ça qui a fait que je parte, non, je dis seulement que ces pseudo-supporters m’ont mené la vie dure, ils ont tout fait pour me déstabiliser, ils ont décrié ma tactique, ils ont critiqué la façon de jouer de mon équipe, ils m’ont insulté, ils m’ont même frappé. On a été copieusement insultés, mes joueurs et moi. Vous avez vu le dernier match contre le MCO ? C’était Spartacus contre les gladiateurs…  Vous imaginez un peu si on avait perdu ? Seulement, je veux juste préciser que je parle d’une  minorité, parce que la majorité des supporters de l’ASO sont vraiment gentils et méritent tout le bonheur du monde. Alors pour tous ces gens-là, j’ai mal de partir.

Vous n’êtes pas sans savoir aussi que les supporters en Algérie sans tous les mêmes. A Annaba aussi, vous allez trouver des gens qui vont vous insulter, vous décrier…
Je sais qu’il y a des bons et des mauvais partout, bien sûr. Mais je pense que j’aurais moins de pression à Annaba en ce sens où avec le président Menadi nous avons parlé objectif. Au cours de notre discussion, si Menadi m’avait demandé de gagner le championnat ou autre chose je lui aurais certainement  dit tout de suite non. Mais là nous avons parlé de stabiliser l’équipe et de lui donner une façon de jouer. Maintenant que je sais que les choses sont claires entre nous, je crois qu’il y aura moins de pression. Nous avons, Menadi et moi, tracé la voie à suivre dès le départ, alors je ne pense pas qu’il y aura un quelconque problème, du moins pas de pression.

On parle d’un contrat faramineux qui dépasse la barre du milliard…
Non, pas du tout, il ne faut surtout pas croire ce que racontent les gens, il n’y a rien de tout cela.

Enfin, tout le monde sait qu’à Annaba, l’argent ne constitue pas du tout un problème pour Menadi qui est connu aussi pour sa générosité, c’est pourquoi les gens parlent du milliard et plus…
Aussi généreux soit-il, Menadi ne m’a pas donné ce milliard que vous évoquez. Pour tout vous dire, c’est à peine si j’ai pris un peu plus que ce que je percevais à l’ASO. Je vous prie de me croire, mais c’est la vérité.

Vous avez signé un contrat de combien d’années ?
Une seule année. Je crois que c’est bien comme ça et pour toutes les parties. A la fin de l’année, si à Annaba on est content de mon travail on renouvelle ; dans le cas contraire, on peu se séparer sans le moindre problème.
Mustapha Ouaïl Mustapha Ouaïl [LE BUTEUR - 07-06-2008]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Délinquance juvénile : Annaba tend l’oreille à ses jeunes
Actualité suivante »
USM Annaba. Menadi : «Un championnat à blanc ne fera qu’accentuer la crise»

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires