Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. L’Opgi résilie des marchés avec 10 entreprises
Zone Membre
Publicités

Annaba. L’Opgi résilie des marchés avec 10 entreprises

Publié le 01/07/2008

L’Opgi de Annaba vient de résilier les marchés contractés avec 10 entreprises chargées de la réalisation de 900 logements toutes formules confondues et répartis sur différentes localités de la wilaya.
Les 10 entreprises en question accusent un retard de plus de 10 mois sur les délais accordés et n’ont, jusqu’à il y a une semaine, rien entrepris pour rattraper ces retards, malgré les mises en demeure dont elles ont été destinataires. C’est suite à la visite du nouveau wali de Annaba sur les chantiers de réalisation à Sidi Amar, El Bouni, Berrahal, Annaba- ville, El Hadjar et Aïn Berda que ces «anomalies» ont été constatées, amenant le chef de l’exécutif à réagir sévèrement en ordonnant à ses subordonnés de retirer les projets aux entreprises défaillantes pour les confier à d’autres plus performantes et qui peuvent prendre en charge la situation.
Pour les entreprises touchées par la résiliation, ces retards sont dus à la pénurie de ciment, du rond à béton et du sable dont les prix au marché noir ont pratiquement doublé.
Ceci a eu pour effet le ralentissement des chantiers et la mise au chômage des ouvriers pour, à la fin, aboutir à l’arrêt pur et simple. «A ce prix-là nous ne pouvons pas exécuter les travaux, cela revient très cher, nous ne pouvons pas travailler à perte!» Nous déclare un entrepreneur.
Le wali intraitable sur la question des délais, ne veut rien entendre, pour lui, il s’agit de réaliser le programme de logements dans les temps, quitte à recourir à chaque fois à d’autres entreprises. Rappelons que la wilaya de Annaba a bénéficié d’un quota de 22.000 logements (à réaliser) dans le cadre du programme présidentiel, le taux de réalisation actuel n’est pas satisfaisant et il s’agira de rattraper ces retards.
On parle déjà de l’attribution de 1340 unités dont la livraison est prévue pour le mois de septembre; un pari difficile à tenir quand on sait les problèmes auxquels sont confrontées les entreprises et les retards accumulés.

L'expression > 01/07/08 > Mohamed Tahar RAHMANI


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Un groupe de terroristes signalé à Chawt El-Arab
Actualité suivante »
Athlétisme - Meeting international de Annaba La palme à Boulahfane

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires