Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Conflit Air Algérie-Futura Airways (Espagne)
Zone Membre
Publicités

Annaba. Conflit Air Algérie-Futura Airways (Espagne)

Publié le 04/08/2008

Vers la résiliation du contrat d’affrètement.

Air Algérie est sur le point de résilier le contrat d’affrètement qu’elle a signé avec la compagnie espagnole Futura Airways. C’est ce que nous affirment des sources proches de la direction de la compagnie nationale qui précisent que c’est le P-DG, Abdelwahid Bouabdallah, qui a “déclenché” la manœuvre samedi dernier. Le premier responsable d’Air Algérie a demandé à revoir les clauses du contrat signé entre les deux parties. Il a aussi demandé aux responsables des différentes directions de lui faire un rapport détaillé de toutes les activités de l’entreprise espagnole.

Les raisons de cette réaction de la direction d’Air Algérie sont essentiellement dues à l’attitude de l’équipage espagnol de la compagnie, vendredi passé.

Après avoir assuré Alger-Annaba-Marseille, l’avion espagnol, un Boeing 737-400, affrété par Air Algérie n’a pas rejoint Annaba comme prévu dans le programme préétabli par la compagnie algérienne. Au lieu de cela, l’équipage espagnol avait décidé, de son propre chef, d’atterrir à Palma pour, officiellement, un  “dépannage”, tout en faisant débarquer les passagers. Ces derniers ont dû attendre 4 heures avant de redécoller et de rejoindre Annaba. Arrivé à l’aéroport Rabah-Bitat, l’équipage n’a pas accepté de faire le vol Annaba-Paris (aéroport d’Orly) comme prévu par Air Algérie. Une situation qui a donc obligé la compagnie nationale d’envoyer un avion d’Alger vers Annaba pour assurer après, la liaison vers la capitale française.

Cette attitude des Espagnols aurait mis M. Bouabdallah dans tous ses états, surtout qu’ils n’étaient pas à leur première “sortie”. Il y a une vingtaine de jours, les pilotes de la même compagnie avait refusé de respecter le programme d’Air Algérie. Ce jour-là, deux avions espagnols avaient été affrétés.

Les deux commandants de bord avaient refusé de respecter le programme d’Air Algérie. Une attitude qui avait engendré plusieurs heures de retard pour les vols Alger-Nice et Alger-Tlemcen, ce qui avait déjà suscité beaucoup de remous chez les responsables de la compagnie algérienne.

Notons que le contrat entre Air Algérie et Futura est entré en vigueur depuis le début de juillet et devrait se prolonger jusqu’en septembre.

Salim KOUDIL [LIBERTE - 04-08-2008]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
L’USM Annaba, un favori aux dents longues
Actualité suivante »
Annaba. Skikda : Les habitants de Katit Salah bloquent la RN 3

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires