Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Nouvelle explosion au complexe sidérurgique d’El-Hadjar
Zone Membre
Publicités

Annaba. Nouvelle explosion au complexe sidérurgique d’El-Hadjar

Publié le 15/11/2008

Le spectre du chômage technique ou de la compression des effectifs se dessine - En moins d’une année, le complexe sidérurgique d’El-Hadjar aura connu deux accidents graves ayant touché les installations industrielles pourtant laissées intactes par les pouvoirs publics avant leur cession à Ispat qui deviendra plus tard ArcelorMittal.

Mercredi dernier, vers 20h 30, un violent incendie s’est déclaré suite à une forte explosion au niveau du convertisseur 3 à l’aciérie à oxygène numéro 2 (ACO2) du complexe sidérurgique d’ArcelorMittal d’El-Hadjar.
Cette déflagration serait due, selon notre source, à une accumulation de gaz sous une croûte de métal liquide.
Ayant du mal à circonscrire le sinistre, le service chargé de la sécurité a alerté les éléments de la Protection civile de la wilaya d’Annaba, qui a immédiatement déclenché le plan rouge d’intervention.
Ainsi, une centaine d’agents, 3 médecins, 9 engins d’incendie et 5 ambulances dépendant de plusieurs unités ont été mobilisés. Après d’intenses efforts, les éléments ont réussi à éteindre l’incendie aux environs de 21 h 10. Malgré la célérité des soldats du feu, on déplore un blessé parmi le personnel de l’unité sinistrée, brûlé au 3e degré au niveau des mains et des jambes et qui a été évacué vers l’hôpital Ibn Sina. Nous signalons également des dégâts de câbles de chariots. Notons enfin, la présence sur les lieux de l’incendie des hauts cadres d’ArcelorMittal, du directeur de la Protection civile de la wilaya d’Annaba ainsi que des éléments des services de sécurité et de la Gendarmerie nationale. Pour rappel, le 2 janvier dernier la même aciérie a connu un accident similaire. Les responsables d’ArcelorMittal avait alors promis que de tels accidents ne se reproduiraient plus. M. Bousquet avait alors déclaré que «les enseignements que nous avons tirés de cet incident vont aussi profiter à l’aciérie N°1 (ACO1) pour nous prémunir à l’avenir d’incidents semblables et perfectionner le fonctionnement des installations». Ainsi avec ce nouveau sinistre de l’ACO2, la production en métal du complexe sidérurgique d’El-Hadjar va diminuer.
Que va faire le géant indien, déjà confronté à la crise financière mondiale ?
Le spectre du chômage technique ou de la compression des effectifs se dessine actuellement avec netteté. Pour l’instant, une enquête est ouverte par les services de sécurité pour déterminer les circonstances exactes de l’accident survenu au niveau de l’ACO2.

Le jeune indépendant > 15/11/08 > A. Ighil


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Football. Allik : « Je suis solidaire par principe de l’USM Annaba »
Actualité suivante »
Arcelor Mittal Annaba : Réduction de 20% de l’effectif des sous-traitants

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires