Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Arcelor Mittal Annaba : Réduction de 20% de l’effectif des sous-tra...
Zone Membre
Publicités

Arcelor Mittal Annaba : Réduction de 20% de l’effectif des sous-traitants

Publié le 15/11/2008
Les sous-traitants en activité à l’usine d’Arcelor Mittal El Hadjar (Annaba) ont été réduits de 20% suite à une décision prise, mercredi dernier, à l’issue d’une réunion qui a regroupé Bernard Bousquet, PDG du complexe, le partenaire social représentait son secrétaire général Smaïl Kouadria et une soixantaine de sous-traitants (entreprises prestataires) au complexe Arcelor Mittal.

Cette décision a été prise après la sensibilisation de ces entreprises sur les recommandations du président du groupe indien Lakshmi Mittal portant sur la rationalisation générale des dépenses pour faire face à la crise financière mondiale. « Les prestations de services jadis assurées par les sous-traitants seront désormais assurées par les moyens de l’usine. C’est la stratégie décidée par le groupe pour faire face aux retombées de la crise financière mondiale », explique Smaïl Kouadria, secrétaire général du syndicat de l’usine El Hadjar. Parallèlement à cette rencontre, un groupe d’experts et de cadres désigné par le groupe de Lakshmi Mittal Arcelor a tenu, le même jour à Alger, une réunion avec une commission interministérielle présidée par le ministère de l’Industrie et la SGP Transolb. Les deux parties ont longuement discuté des projets de Bellara (Jijel) et de l’exploitation minière du gisement de Gara Djebilet. Le premier, dont l’étude de faisabilité est en phase d’achèvement, a eu l’accord de la réalisation de la centrale électrique d’une puissance de 350 MW.

D’une valeur de 1,5 milliard de dollars, cet investissement consiste en la mise en place d’une aciérie. Il s’agit de trois modules réduction directe (DRI) d’une capacité totale de 5 millions de tonnes, d’un four électrique d’une contenance d’un million de tonnes pour la production des billettes, d’un laminoir à rond à béton de 600 000 t et d’une centrale électrique de 350 MW. Une partie de cette énergie sera consommée sur place pour les besoins de l’usine en oxygène, eau, vapeur... Le reste de cette énergie électrique, estimé à la consommation réunie du complexe sidérurgique de Annaba et de celui de Jijel, sera mis à la disposition du réseau électrique national. Cette centrale électrique sera réalisée en partenariat avec Sonelgaz, mais ce projet semble buter sur plusieurs difficultés, entre autres le foncier. Les émissaires de Lakshmi Mittal ont sollicité l’Etat pour intervenir à l’effet de régler ce contentieux avec l’administration. Le deuxième projet (exploitation du gisement de Gara Djebilet), qui consiste en quelques consignes sur l’étude que l’indien a proposées à l’Etat algérien ont été débattues entre les deux parties.

El watan > 15/11/08 > M. F. Gaïdi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Nouvelle explosion au complexe sidérurgique d’El-Hadjar
Actualité suivante »
Ali Tounsi à Annaba

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires