Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Des constructions perchées sur des immeubles
Zone Membre
Publicités

Annaba. Des constructions perchées sur des immeubles

Publié le 01/12/2008

Un phénomène rarissime est en train de prendre des proportions alarmantes dans la ville de Annaba : des habitations précaires resurgissent, au vu et au de tous, sur les terrasses des immeubles datant de l’ère coloniale. Ces constructions illicites dégradent grandement le cachet urbanistique de la Coquette. C’est en l’absence de contrôle régulier et rigoureux des services techniques dépendant de l’OPGI et autres services concernés de l’Etat que des jeunes mariés voire des familles entières sans toit occupent les terrasses des bâtiments à usage d’habitation. Ils commencent d’abord par squatter les buanderies abandonnées par les locataires, avant de s’engager dans la construction de leurs maisonnettes hérissées sur les dites terrasses.

Subissant d’énormes travaux d’aménagement, ces buanderies, parties privatives, deviennent peu à peu habitables. Du haut du célèbre mont de l’Edough surplombant la ville toute entière, le commun des mortels se croirait être, à la vue de ces constructions précaires et illicites foisonnant comme des champignons, dans la capitale égyptienne réputée pour ses constructions perchées sur les terrasses. Faudrait-il que survienne une catastrophe, qu’on enregistre des pertes humaines pour que les responsables locaux interviennent ?   

 Le courrier d'Algérie > 01/12/08 > N. Zeroug


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
USM Annaba : Menadi négocie avec Ifticène
Actualité suivante »
Annaba. Un port de pêche pour la Coquette

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires