Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Le marché d’El-Hattab menace ruine
Zone Membre
Publicités

Annaba. Le marché d’El-Hattab menace ruine

Publié le 16/01/2009
Les mesures de prévention, qui font défaut actuellement, doivent être envisagées dans les plus brefs délais et les moyens à même de répondre à tout imprévu mis en place.

Conçu de baraquements, de bric et de broc, et d’échoppes qui menacent de s’envoler au moindre souffle de vent, le marché d’El-Hattab nécessite au plus vite un réaménagement afin d’apporter le plus que la ville tentaculaire, qu’est Annaba, est en droit d’attendre. Implanté non loin du Cours de la Révolution et de la rue Gambetta, le marché d’El-Hattab est considéré, sans jeu de mots, par bon nombre d’habitants, comme le véritable “ventre de Annaba”. Chaque jour, des milliers de personnes se dirigent en procession vers ce lieu comme pour accomplir un pèlerinage. Un rituel qui ne connaît aucun répit, et c’est par vagues humaines successives que les citoyens venus faire leurs emplettes se déversent à El-Hattab où se brassent les dinars par centaines de millions. Si n’est davantage.

Cependant, comme évoqué plus haut, ce marché, de par sa structure obsolète, ne répond plus aux normes urbanistiques modernes, en dépit de l’évolution des lois régissant le commerce. Le développement socio-économique, avec un pouvoir d’achat oscillant entre une bourse garnie et un porte-monnaie chétif, ce lieu public ne satisfait plus aux exigences de l’heure. “Les mesures de prévention qui font défaut actuellement doivent être envisagées dans les plus brefs délais et les moyens à même de répondre à tout imprévu mis en place”, a tenu à avertir un commerçant en exercice sur les lieux depuis plus de 20 ans. Ne suffit-il pas d’un court-circuit électrique pour que ce lieu s’embrasse ? Ne suffit-il pas d’une simple panique pour que marchands et clients s’entrechoquent et se piétinent les uns les autres dans un mouvement de cohue indescriptible pour gagner la sortie ? Autant de cas à prévoir et autant de mesures à prendre.

En outre, les allées du marché ne ressemblent-elles pas à ces mares de boue ou aiment à se vautrer nombre d’animaux domestiques ?  l’heure présente, les habitués du marché d’El-Hattab évoluent dans un véritable capharnaüm. Mais, aucun ne réussit à se retrouver dans ce cafouillage ou s’entremêlent les fruits et légumes, le souffle rauque et la sueur tombant en gouttelettes du front des gaillards et gringalets porteurs de sacs de pomme de terre, d’oignon et de quartiers de bœuf ou carcasses d’ovins. Aujourd’hui plus que jamais et de l’avis de beaucoup à Annaba, le marché d’El-Hattab doit être réhabilité, réaménagé, restructuré pour pouvoir bénéficier de toutes les commodités qu’exige un lieu public. Il doit comprendre plusieurs issues afin de garantir une fluidité du mouvement de la masse qui s’y engouffre à l’intérieur et qui peine à sortir de cet “antre”, couvert de tôles ondulées qui, à la moindre bourrasque, se révéleraient être de véritables outils tranchants. Force est de conclure que le marché d’El-Hattab peut être qualifié de “Triolet en puissance”.

B.BADIS  [LIBERTE - 16-01-2009]


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Enquête sur la provenance et la vente de produits chimiques
Actualité suivante »
Football. Coupe d'Algérie: USM Annaba 3 - ES Souk Ahras 0

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires