Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/40 logements de Sidi Harba à Annaba. Litige OPGI - ex-promoteur
Zone Membre
Publicités

40 logements de Sidi Harba à Annaba. Litige OPGI - ex-promoteur

Publié le 19/01/2009

Le litige opposant un entrepreneur bénéficiaire du projet des 40 logements Sidi Harb à la direction de l’OPGI de Annaba ne semble pas près de trouver une solution, étant donné que les deux parties campent sur leurs positions. Au départ, selon les déclarations de l’entrepreneur en question, Melle Klai Meriem avait acquis un marché pour la réalisation de
2 marchés objets d’un contrat, partie logements d’un montant de 39 100 010,68 DA et d’une autre partie commerces s’élevant à 6 657 449,03 DA. Selon la lettre explicative adressée par Melle Klai au directeur de l’OPGI, cette dernière se serait retrouvée d’emblée face à des difficultés pour l’achèvement des travaux comme le terrain rocheux, la remontée des eaux, une ligne à haute tension, etc.
Des problèmes difficiles à résoudre, ce qui aurait “automatiquement induit un retard considérable” comme devait l’expliquer l’entrepreneur. Un retard qui a conduit le directeur de l’OPGI à résilier  son  contrat  pour attribuer le marché à un autre promoteur. Cependant, le litige qui  divise les deux parties se situe au niveau du remboursement de l’entrepreneur. Melle Klai accuse l’OPGI d’avoir gonflé le taux de déduction des pénalités de retard et de les avoir fixées à 20% au lieu de 10%. De son côté, le directeur de l’OPGI, M. Khelfaoui, nous a fait savoir, concernant cette requête, que ce taux a été fixé en fonction du fait que  les prix pratiqués en 2006 ont augmenté en 2007 lors de la reprise du chantier par le nouvel entrepreneur, et le manque à gagner devait automatiquement être facturé à la personne responsable du retard dans les délais d’exécution, à savoir Melle Klai.  “Une mise en demeure publiée dans la presse a été signifiée à Melle Klai pour la reprise immédiate des travaux, mais cela n’a pas été suivie d’effet. Elle peut présenter un recours à la commission des marchés”. De son côté, Melle Klai ne sait plus comment faire pour payer les dettes qu’elle a contractées auprès de ses créanciers qui la harcèlent.

Liberté > 19/01/09 > Hafiza M.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Décès d’une collégienne à Annaba...suite
Actualité suivante »
Annaba. Démolition de plus de 110 constructions illicites

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires