Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Centre hospitalier universitaire de Annaba: La neurochirurgie maîtr...
Zone Membre
Publicités

Centre hospitalier universitaire de Annaba: La neurochirurgie maîtrisée

Publié le 22/01/2009

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Annaba vient d’enregistrer une nouvelle prouesse médicale en s’attaquant avec succès, et pour la première fois en Algérie, à la chirurgie des tumeurs cérébrales.
L’équipe de chirurgiens neurologues conduite par le Pr Bouaziz, chef de service, a, en effet, effectué deux interventions dans des zones fonctionnelles sur deux patients. Pour la première fois donc, des jeunes praticiens algériens ont, via un équipement de recherche d’une technologie de pointe mis à leur disposition, fait connaissance avec l’amas de neurones enchevêtrés et indolore sous le crâne qu’est le cerveau. C’est en tous les cas ce que précisent les termes du communiqué de presse parvenu à notre rédaction : «Il s’agit d’une exploration préopératoire faite sur malade éveillé permettant d’adapter la résection aux limites fonctionnelles cortico-sous-corticales individuelles, le rapport bénéfice/risque de la chirurgie peut ainsi être optimisé par un maximum de résection avec un minimum de morbidité.» D’autres sources au fait de tout ce qui a trait à la neurochirurgie tout en soulignant la performance médicale des neurochirurgiens du CHU de Annaba estiment qu’il s’agirait de la stimulation d’une zone précise recherchée par radiographie. Ce que semble confirmer le Pr Bouaziz qui souligne : «La chirurgie des tumeurs cérébrales dans des zones fonctionnelles bénéficie des dernières techniques en la matière. La stimulation électrique corticale directe a un double but : maximiser la qualité de la résection, tout en minimisant le risque opératoire. C’est une exploration permettant d’étudier l’organisation corticale fonctionnelle individuelle avant la résection et de cartographier les structures sous-corticales tout au long de l’exérèse. » Pour une première médicale, s’en est effectivement une en Algérie. Elle a été réalisée par le Pr Bouaziz et son équipe encouragés, il est vrai, par la direction générale du CHU. Cette dernière que préside le Pr Abderrahmane Saïdia n’en est pas à sa première performance médicale. Même si les greffes rénales sont au point mort après les deux réalisées avec succès en 2006, le CHU Annaba en a réussi plusieurs autres. Ce que d’aucuns affirment être une véritable offensive pour la prise en charge des actes chirurgicaux pointus sur la majorité des pathologies. Il en est ainsi de la centaine de greffes cochléaires, binauraux et autant de la cornée. Elles ont permis à des citoyens, en majorité de couche sociale démunie, de recouvrer l’ouïe et la vue. Cette structure de santé publique ne s’est pas arrêtée à ce niveau. Avec la mise en route du cathétérisme, d’autres citoyens atteints d’un problème cardiaque ont vu leur état de santé s’améliorer grâce à la mise en place de prothèses «stents» en maille favorisant le dilatement et la maintenance au bon calibre de l’artère. Avec la mise en service, au plus tard fin 2009, du centre anticancéreux, ce sont d’autres challenges que se sont fixés de réaliser les praticiens de l’hôpital Ibn Rochd. La neurochirurgie ainsi maîtrisée avec l’intervention effectuée sur deux malades, les neurologues de Annaba avaient préalablement introduit la chirurgie endoscopique (mai 2006), le quatrième du genre dans le pays. Ils se proposent même de transmettre leur savoirfaire à leurs confrères. Ce que confirme le Pr Saïdia qui a souligné : «Notre ministère a mis à notre disposition les moyens nécessaires pour améliorer les soins de haut niveau et hisser le CHU de Annaba au rang des meilleurs établissements de santé en Algérie. Une première a été réalisée au service de neurochirurgie que dirige le Pr Bouaziz dans le cadre du projet de recherche agréé par notre tutelle et que dirige le Dr Tliba sur la stimulation corticale. Le savoir-faire de nos praticiens doit être transmis aux autres pour une plus grande efficacité dans la prise en charge médicale des malades.» Cette performance médicale est largement commentée dans le milieu médical. Ce type de chirurgie des tumeurs cérébrales dans des zones fonctionnelles aura, certainement, pour conséquence de nombreuses demandes de prise en charge au même titre que pour les greffes de la cornée et celles cochléaires dont la réussite a dépassé le cadre médical local.

Le soir d'Algérie > 22/01/09 > A. Djabali


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Une dispute tourne au drame
Actualité suivante »
Ghlamallah l’a affirmé à Annaba

Les Commentaires

Un Grand Bravo pour le Pr Bouaziz et son equipe du CHU de la Coquette! Aussi, nous aimerons k’ils effectueront tres prochainement des interventions sur qlq’uns de nos politiciens, du fait k'on en connait si peu sur les causes de la plupart des maladies mentales, tt comportement simplement peut apparaitre comme un symptome. Nos dirigeants, deviennent-ils tous fous?
Par choix, jusqu’ici je n’ai pas souhaite parler politique. Je sais pertinemment ke c'est un sujet epineux ki peut facher et entrainer une polemique infernale. Nous avons la chance d’etre dans un pays "democrate" ou "nous avons le droit de nous exprimer" dans les urnes pour elire notre President et j’en suis fier. Je constate avec plaisir la mobilisation massive des Algeriens pour ce 3eme mandat et je suis ravi de voir ke la nouvelle generation a prit conscience et non pas comme avant, ke c'etait important ke de se deplacer jusqu'aux urnes ...
Donc, en pleine periode d’approche des elections ... dans notre beau pays ki s'attend a etre ravage qlq soit les resultats de ces elections! Le grand cirque avec ts ses artistes, les farceurs, les clowns, les jongleurs et les cireurs de bottes, tous sont en train de nous forcer et nous obliger de choisir entre le Vibrio cholerae et le vibrion cholerique!? C'est bete, mais c l'idee des neuro-stylistes de Boutef!!
Je ne suis pas neurologue, mais je savais ke les exigences de la civilisation sur notre nature humaine fragile etaient telles k'elles pouvaient nous rendre tous plus ou moins nevroses, ET ... Nos vieux generalos-politiciens sont devenus comme des enfants, ils ont des comportements ki peuvent apparaitre comme des symptomes, c-a-d des comportements qui signifient un trouble ou un autre:
Ils sont menteurs = c'est vrai, ils le sont tous sans exception!
Ne respectent pas les regles = connaissons-nous qlq1 a El-mouradia ki les respecte, son nom please?
Ne peuvent rester assis tranquilles ou attendre en file = avons-nous rencontre 1 general ou 1 politicien au marche ou au souk?
Ils ont des difficultes en maths = ils s'en foutent psk'ILS amassent les interets de Nos $ aux States et en Suisse!
Ils ne pretent pas attention aux details, n'ecoutent pas = ils ecoutent leurs conseillers et leurs banquiers Non pas les citoyens!
Ils n'aiment pas faire leurs devoirs, ou perdent leurs devoirs scolaires ou leurs crayons = ils ont aucuns diplomes en+ ils donnent des orders et ne revoir jamais!
Ils ont PEUR de: des relations sociales, manquer d'empathie, la crainte d'etre critiquer en public, du rejet ou de la desapprobation, se sentir personnellement inepte et etre preoccuper des details, des lois, des regles et des listes = leurs gorilles s'en chargent des tetus!
Ils N'ont Pas peur de Dieu et du peuple = tt le ppl le savait!

Actuellement c'est une periode tres difficile pour tt le monde d'El-mouradia. Qui sera President? tt le monde est enerve. Tt le monde s'emballe ... Nous autres, essayons de rester calme apres tt, la vie est tellement belle ici a la Coquette! ...
... Est-il inevitable que pour le reste d'entre nous, les recalcitrants, les rebelles, les indociles aux generaux et aux corrumpus, soient comptes au nombre des desequilibres mentaux? Moi aussi, il faut me comptez parmi eux!
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires