Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. L’Eepad veut se lancer dans la fibre optique
Zone Membre
Publicités

Annaba. L’Eepad veut se lancer dans la fibre optique

Publié le 29/01/2009

Le PDG de la société spécialisée dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication (Eepad), Nouar Harzallah, a indiqué, mardi dernier à Annaba, au siège de l’usine de montage de micro-ordinateurs portables, que son entreprise pourrait se voir contrainte d’investir dans un autre segment de la technologie numérique, à savoir la fibre optique.

Ayant déjà prouvé ses compétences dans le domaine du développement du contenu pédagogique, des moyens techniques d’accès à internet puis, plus récemment, dans le montage de micro-ordinateurs portables, l’Eepad réfléchit actuellement sur la possibilité de se lancer dans la technologie liée à la fibre optique et les réseaux pour, non seulement compléter toute la chaîne des nouvelles technologies dans lesquelles s’est spécialisée l’entreprise, mais aussi pour se libérer des limites imposées par l’actuelle infrastructure utilisée par les prestataires de services et les désagréments que cela engendre. Selon M. Harzallah, la non-fiabilité des infrastructures existantes et les différentes pannes et autres coupures constatées sur le réseau ADSL ne permettent pas à l’entreprise d’élargir son réseau de haut débit ou, du moins, d’assurer une bonne prestation pour les abonnés qui y sont déjà raccordés. Cependant, loin de vouloir s’éloigner de sa vocation première, l’Eepad entend s’investir davantage dans le développement du contenu pédagogique. Son premier responsable a annoncé, à cet effet, le lancement prochain d’une nouvelle plate-forme d’enseignement à distance, à l’image de Clicforma ou Tarbiatic, mais qui sera cette fois-ci une première nationale en matière d’innovation. Il a rappelé, à ce propos, que « le chantier dans ce domaine demeure immense » et qu’il « faut se lancer dans la bataille du développement du contenu car le citoyen qui ne trouve pas de contenu local se dirigera vers l’extérieur, au risque de rester consommateur de contenus alors qu’on peut produire de l’information dans tous secteurs confondus. »

Par ailleurs, en matière d’équipements, le P DG de l’Eepad a annoncé, lors d’une visite guidée dans l’usine de montage de lap top « Zala », qu’une nouvelle série du mini micro-ordinateur (NoteBook) sera mise sur le marché avec, comme changement, un écran de 10 pouces à la place de celui de 7,2 pouces actuellement commercialisé. C’est en 2004, faut-il le rappeler, que l’Eepad a décidé de relever le défi d’un nouveau segment en installant une usine d’assemblage de PC portables pour répondre à un besoin croissant, notamment avec le lancement de l’opération Ousratic. Aujourd’hui, l’entreprise voit grand et veut s’attaquer à l’international. Des commandes pour les portables Zala, mais aussi pour le produit Assila Box II, ont été même exprimées de la part de pays arabes et européens. La solution Assila Box II ou « five play » comprend l’ADSL, la téléphonie illimitée, l’accès à plus de 200 chaînes de télévision, le e-learning, ainsi que plus de 200 jeux. Elle est intégrée au pack Zala Home car, explique M. Harzallah, « l’Eepad est avant tout un fournisseur de services et n’a pas vocation à commercialiser un ‘‘lap top’’ seul, sans faire profiter ses clients de ses services à valeur ajoutée » Réalisée avec des partenaires étrangers, l’usine Zala de Annaba s’étale sur une superficie de près de 8000 m2 comprenant une tour administrative et une unité de production, deux chaînes de montage, une automatique et l’autre semi-automatique, avec une capacité de production de 250 000 unités par an.

Lyes Malki [EL WATAN - 29-01-2009]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Football. Coupe d’Algérie : Les « petits » peuvent rêver
Actualité suivante »
Annaba. La policière sous mandat de dépôt

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires