Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Des logements pour Sidi Amar
Zone Membre
Publicités

Annaba. Des logements pour Sidi Amar

Publié le 30/03/2009

L'Office de promotion et de gestion de l'immobilier (OPGI) a lancé, durant ces derniers jours, la réalisation d'un lot de logement assez important à Sidi Amar.

Ainsi, l'entreprise chinoise privée de construction, qui s'est vue arracher le marché, est en phase d'ouverture d'un grand chantier à hauteur de la cité universitaire garçon, de Sidi Amar. 650 logements vont être implantés en ces lieux pour un délai de réalisation de 48 mois. Ce projet vient s'ajouter aux 5.000 logements lancés à Chaïba, dont les travaux accusent un taux d'avancement assez appréciable. 51.000 unités ont été lancées depuis ces dernières années au niveau de la wilaya d'Annaba. Cependant, la commune de Sidi Amar qui a vu sa population tripler en quelques années, avec les différentes réalisations de bâtiment, n'a pas, par contre, évolué en matière d'infrastructure publique. En matière de santé, cette commune, qui s'étend sur quelque 54 km², ne dispose pas d'hôpital à l'image d'El-Bouni ou d'El-Hadjar qui vient de bénéficier d'un hôpital de 120 lits.

Elle ne dispose d'aucun service public comme les agences bancaires, de voyage ou autres. «Pour acheter un billet d'avion, on est obligé de faire une dizaine de kilomètres pour se rendre à Annaba», nous a-t-on dit. Là aussi, si le nombre de transporteurs est assez élevé et pourrait suffire à la population, l'anarchie est plus grande encore, avec le comportement inadéquat des conducteurs, dont certains mettent carrément en danger la vie des voyageurs avec des conduites fortement dangereuses et des excès de vitesse. A cela, il faut signaler les nombreux accidents survenus dans différents endroits et dont la vitesse était la première cause.

A cette situation, s'ajoutent le manque d'équipements d'accompagnement d'une ville qui a connu un important essor. Parmi ces équipements qui doivent évoluer avec la situation, on citera l'eau, l'électricité et le gaz. Des réseaux doivent être complètement rénovés et de nouvelles installations mises en place. C'est, du moins, ce que l'on nous a donné comme information pour une harmonisation certaine des conditions de vie des citoyens.

En matière d'hygiène, la ville de Sidi Amar est loin d'être propre malgré la grandeur de son effectif et l'importance de ses équipements. Il n'y a pas un quartier, au sein duquel, il n'est pas relevé des tas d'ordures qui jonchent les voies et les multiples accès des cités. Pourtant, en matière de recrutement de personnel, l'APC de Sidi Amar a bénéficié du dispositif de l'Etat qui a mis à sa disposition plus de 1.200 personnes contractuelles. Ceci en plus d'une enveloppe dont a bénéficié la commune depuis ces dernières années, qui s'élève à plus de 22 milliards de dinars, soit 2.200 milliards de centimes. Une enveloppe dont il est difficile de mettre en évidence son impact sur le terrain.

Hocine Kedadria [LE QUOTIDIEN D'ORAN - 30-03-2009]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. 28 médiateurs de justice pour une nouvelle mission
Actualité suivante »
Annaba. Sans salaire, des centaines de jeunes manifestent

Les Commentaires

mme MAMERI ZAHOUA presidente de la FNAI invite ses adherants a honnoré de leurs cotisations pour l année 2009 .priere se raprocher du bureau FNAI de ANNABA.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires