Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Animation culturelle:Beaucoup de moyens pour des rendements...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Animation culturelle:Beaucoup de moyens pour des rendements faibles

Publié le 21/04/2009
Animation culturlle : Beaucoup de moyens pour des rendements faibles

 Bouna ou Bled El Aneb a tous les moyens humains et matériels pour être un pôle culturel. Malheureusement, elle n’a pas su, à ce jour, mettre en valeur les atouts dont elle dispose, ne serait-ce que pour défendre son passé millénaire civilisationnel et sa position de 4ème ville du pays, après Alger, Constantine et Oran.

Ses infrastructures d’accueil sont suffisamment étoffées pour être au rendez-vous des manifestations culturelles de grande envergure. Annaba n’a-t-elle pas déjà accueilli les journées cinématographiques méditerranéennes et le festival panafricain de la jeunesse ainsi que des événements artistiques de portée nationale et maghrébine ? Il faut souligner que l’animation culturelle a nettement périclité, au plan qualité surtout. Quelques manifestations culturelles viennent de temps à autre meubler le vide, mais leur impact demeure infime parce qu’elles n’attirent pas le grand public, lequel n’a plus de goût à ce genre d’activités. La meilleure manière de redorer le blason culturel est de connaître, en premier lieu, les attentes du public afin de lui présenter un produit acceptable. La deuxième condition susceptible de contribuer à la relance culturelle est de valoriser le patrimoine matériel et immatériel de la région. Cette dernière est dotée d’infrastructures relativement importantes, notamment le site des ruines d’Hippone comprenant le musée et le théâtre antique, sur une superficie de 25 ha, un théâtre régional d’une capacité d’accueil de 1 540 places, une maison de la culture de 620 places avec une bibliothèque de 350 places et une salle des conférences de 300 places, une cinémathèque de 350 places, 6 salles de spectacle totalisant 8 500 places, un théâtre de verdure d’une capacité de 1 000 places, un théâtre pour enfants (marionnettes) de 350 places, 5 bibliothèques communales et une école de musique et d’arts dramatiques de 600 adhérents. Par ailleurs, 92 associations activent dans le secteur de la culture, outre le fait que la wilaya se distingue par des manifestations culturelles organisées chaque année, dont certaines sont de dimension nationale, telles que le séminaire national sur la ville et la création, le festival national de l’habit traditionnel et de la chanson populaire, celui du RAP saison estivale, du Rock saison estivale et du malouf « Hacène Annabi ». cela, sans oublier le festival national de la chanson andalouse, celui également national du théâtre pour enfants et les journées théâtrales de Annaba. Ces manifestations, qui engagent des sommes d’argent importantes, ne drainent pas un public nombreux, à l’exception de quelques unes. Certaines passent souvent inaperçues par manque d’information, ou à cause du désintérêt des gens. Faut-il continuer à dépenser de l’argent sans faire l’effort d’attirer le public, qui est devenu de plus en plus exigeant eu égard à l’influence qu’il subit du monde extérieur ?

E Watan > 21/04/09 > Tewfiq G.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Oued El Aneb : Des chômeurs bloquent la route
Actualité suivante »
Annaba. PME : Le Premier Salon de l’entreprenariat le 28 avril

Les Commentaires

Fo-t-il ke ns fermons ls oreilles o aboiemnts de la cretik sr la Coquette???
Vs etes faches de c ke ns n'allions + voir ls manifestations culturelles?
Vs etes trs en colere de c ke ns n'avions + de gout a c genre d'activites?
Le prob est ke c mms medias continuent a prendre ls Annabis pr ds imbeciles. Ils persistent a employer ls termes, salete, haraga, degout, incivisme et desinteret ds gens pr designer 1 certaine categorie de la population en pensant noyer le poisson au cas ou on ne comprendrait ps. Povres naifs!
Ya 1 chose ki ns interesse maintnt, c st ls CIRCUS, Tefham wala ma tefhamech? E-cirk ya khouya wal fadayahes c ke ns kifons! Surtt le cirk Canadien de Boutefânerie, fo aller voir le spectacle... C super!
Moi, je vais voir et c tjrs avec 1 grand plaisir, et je retrouve a chak fois 1 ou 2 ptits scandales ke je n'ai ps remarque la fois precedente.

Le jour où l'on nommera à la tête de nos institutions culturelles,des personnes choisies pour leurs compétences et non par copinage,ce jour-là seulement, commencera le renouveau culturel.Pour l'intant,le mal est fait et cela durera encore longtemps.Bien- sûr des manifestations culturelles ici ou là,mais elles ne drainent que certains initiés et c'est surtout un bon moyen pour nos "élus" de "consommer" un budget voté en assemblée.De quelle culture peut-on parler à ceux qui sont enfermés dans les cités dortoirs,en bute à la saleté,aux trottoirs défoncés ,aux égoûts à ciel ouvert ,à la cherté de la vie,au manque de logement,au chômage.Alors vous pouvez énumérer toutes les infrastructures existantes;elles resteront vides .Nos préoccupations sont ailleurs .
L'article ci-dessus;signé madjid.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires