Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba, cité Belaïd Belgacem: Pour un cadre de vie sain
Zone Membre
Publicités

Annaba, cité Belaïd Belgacem: Pour un cadre de vie sain

Publié le 20/05/2009

La cité Belaïd Belgacem, un des plus vieux quartiers populaires, en plus de sa mauvaise réputation en termes de délinquence, souffre le martyre, depuis des lustres, de par la qualité de son cadre de vie. C’est un véritable cloaque d’impuretés dénoncent ses habitants. Outre les émanations d’odeurs putrides, des égouts à ciel ouvert, les rats et les insectes y évoluent d’une manière omniprésente, empoisonnant ainsi la vie quotidienne des résidants qui ne savent plus à quel saint se vouer pour sortir de ce bourbier. Le programme d’assainissement concocté la semaine passée par l’OPGI, de concertation avec les services de l’hydraulique, a été accueilli avec soulagement par les locataires qui commençaient à perdre sérieusement tout espoir de sortir un jour de ce purgatoire devenu un piège mortel pour les familles et leurs progénitures. "Une fillette, nous a confié un vieux monsieur, a failli laisser sa peau après une chute dans un trou boueux chargé de vase noire et toxique."
Donc la vidange des caves et des égouts saturés d’immondices et d’eaux stagnantes usées, en amont, en plus de travaux de réfection des conduites d’eaux usées et des avaloirs, va permettre au système d’assainissement et de régulation de reprendre les fonctions d’évacuation nécessaire pour maintenir un cadre de vie aseptisé et fonctionnel assure-t-on du côté de l’OPGI. Pourvu que ça dure espèrent les résidants marqués par la souffrance et le long calvaire des précédentes années. "Beaucoup parmi nous ont contracté des maladies contagieuses, essentiellement infectieuses à cause d’un environnement insalubre" relèvent avec amertume certaines victimes.
Pourquoi les autorités locales ont fait fi des doléances de ces citoyens qui n’avaient jamais cessé de tirer la sonnette d’alarme ? Les habitants de la cité Belaïd Belgacem ne l’ont jamais compris.

Le midi Libre > 20/05/09 > Rafraf Mohamed


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
ArcelorMittal Annaba. Vague de départs précipités à la retraite
Actualité suivante »
Annaba: Les agresseurs d'un policier condamnés

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires