Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Ruée vers les marchés
Zone Membre
Publicités

Annaba. Ruée vers les marchés

Publié le 20/08/2009

L'un des cinq piliers de l'islam, le Ramadhan, ne laisse personne indifférent en accaparant attention et appréhension avec la frénésie qui s'empare de la mercuriale de ce qui relève de la gastronomie avec les inévitables envolées des prix des fruits et légumes, sans oublier les viandes et les oeufs.

Au demeurant, avec ce mois de piété qui verra les mosquées accueillir plus que d'habitude les croyants pour les différentes prières et celle des Tarawihs, les lieux de culte sont en train de subir un véritable lifting avec nettoyage à grands jets d'eau, badigeonnage pour certaines d'entre elles de leurs espaces immédiats et bien sûr le lavage des tapis qui doit être au point. Et les commentaires vont bon train, surtout diverses questions. L'ambiance ramadhanesque est bien là avec ce rush des ménages qui s'affairent à acheter ustensiles et ingrédients nécessaires à la préparation des mets récurrents comme la chorba avec son fameux fric sans oublier huile, concentré de tomate, sucre et semoule pour la galette. Magasins et autres commerces ont achalandé leurs devantures en exposant dattes, gâteaux, pruneaux et autres sucreries. Les marchés des fruits et légumes comme ceux d'El-Hattab, Francis, 8 Mai ou celui de la plaine Ouest, où les prix sont généralement abordables par rapport à d'autres endroits, ne désemplissent plus à un moment où les prix de certains d'entre eux connaissent une augmentation sensible comme la pomme de terre à 40 DA le kg et plus, la tomate à 30 et 40 DA, sans oublier l'oignon, le citron et la laitue très prisés pendant ce mois sacré dont les prix ont aussi explosé. Par ailleurs, les viandes, qu'elles soient rouges ou blanches, ainsi que les oeufs n'ont pas dérogé à la règle avec l'ovin à 800 DA le kg, 900 DA pour le steak et 10 DA pour l'oeuf. Enfin, en ce mois de jeûne, de piété et d'entraide, d'aucuns souhaitent beaucoup de patience et de sang-froid, véritable baromètre pour s'acquitter d'un devoir sacré.

A.Ouélaâ [LE QUOTIDIEN D'ORAN - 20-08-09]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
ArcelorMittal Annaba. Smaïn Kouadria élu à la tête du syndicat d’entreprise
Actualité suivante »
Annaba. Malgré le durcissement des sanctions : Ils continuent à braver la m

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires