Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Commerce informel: du nouveau après le mois de Ramadhan
Zone Membre
Publicités

Annaba. Commerce informel: du nouveau après le mois de Ramadhan

Publié le 31/08/2009

La situation du commerce informel qui prend de l’ampleur dans la ville du Jujube, sera sérieusement prise en charge dans la perspective de protéger le cadre de vie d’une activité contraignante à tous les points de vue.
Cette mesure devrait éventuellement voir le jour juste après le mois de Ramadhan. C’est ce qu’a annoncé le premier responsable de la wilaya sur les ondes de la Radio régionale de Annaba. Des sites ont été prévus pour abriter les jeunes qui s’adonnent au commerce informel.
Ceux-ci auront ainsi la possibilité d’exercer leur activité en toute légalité grâce à l’établissement d’un registre de commerce, a fait savoir le wali de Annaba qui s’est dit sensible à l’égard de cette catégorie sociale en quête d’un revenu. Néanmoins, la création de sites destinés à accueillir les marchands informels n’est pas suffisante pour résoudre le problème du chômage. La meilleure solution à ce fléau réside dans la relance de l’investissement productif, estiment les observateurs.

El watan > 31/08/09 > T.G.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Loth Bonatiro corrige la direction de Qibla de la mosquée Amimour
Actualité suivante »
Annaba. Couffin de Ramadan : Menaces et anarchie à Sidi-Salem

Les Commentaires

«Je voudrais travailler dans un magasin de reve ou l'on ne vendrait que des choses imaginaires.» Pierre Dac

Legaliser l'informel??? Dans kel film? Vs ne devez ps parler de la Coquette de 2009, je pense!
Ki dit informel, dit corruption, rachwas, tchipas, trabendos, maffias et crimes! La corruption tt kom l'informel st 1 culture... depuis le flic de la rue Gambetta jsk'o couloirs du Palais de ntre si Sheikh a El-Mouradia. La vie devient facile pr ls cireurs, il suffit de suivre ls bons exemples et l'enseignmnt ke ns dispensent le gratin de la Coquette.
Ntre wali, avc son bon coeur et sa bonte, voulait aider ts ls beznassas de l'informel en ls rassemblant dans 1 coin pr bien ls superviser et collecter ls tchipas pr ds faux-taxes et pr ls loyers ds sites, il cherchait ls malheureux de la rue "ls pigeons" a arnaker en legalisant l'informel... Oui, oui, monsieur le Wali, c trs gentil, essayez de detourner ntre attention sr le chomage, ls vols et la corruption dans ns institutions en aidant VOS honorables rekins a ns chiper et ns ruiner encore +... Vs avz parfaitmnt raison et tant pis pr ls otres honnetes commercants! Fallait faire kom ca avc ls moutons, seraient ps soi-disant tondus ojrd'hui et ne beleraient ps en choeur...
Bizarre tt ca! Ils st stupides ns "commercants"? fo croire!... Je dis simplemnt bien fait pr eux pr k'ils apprennent ke la vie a change...
Esperant incha-Allah k'il y orait ossi ds stands spacieux pr ns grossistes tranbendias et ds fauteils pr ls employes ds Sarf-banks de la rue Gambetta?
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires