Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Escale du navire scientifique “Atalante” à Annaba
Zone Membre
Publicités

Escale du navire scientifique “Atalante” à Annaba

Publié le 12/10/2009

Mission algéro-française Spiral :  Annaba était, hier, la première escale du navire scientifique “Atalante”, un bâtiment de 84 m, le bateau Atalante, qui fraye d’ouest en est les eaux territoriales depuis le 25 septembre dernier, dans le cadre du programme de recherche scientifique algéro-français, Spiral. Cette mission qui se décline par “Sismique profonde et investigation régionale du nord de l’Algérie”, est initiée dans le cadre d’un partenariat algéro-français. Elle regroupe côté algérien, la direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DG-RSDT), le groupe pétrolier national Sonatrach et le Craag et de l’Institut français de recherche pour l’exploitation en mer (Ifremer), du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de l’Université de Bretagne occidentale (UBO), de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et de l’Université Nice Sophia-Antipolis, pour la partie française.
Comme l’explique le chef de mission français, les travaux seront menés à partir de l’Atalante et devraient permettre la capture et la collecte d’images de la croûte terrestre par le biais d’un dispositif récepteur ou d’écoute de la propagation des ondes acoustiques.
Le bateau Atalante qui est basé à Brest (France) a déjà accompli avec succès plusieurs missions scientifiques de par le monde, la toute dernière s’étant déroulée dans l’océan Atlantique, a fait savoir le chercheur français, M. David Grain Dorge et d’ajouter que “Spiral a pour objectif, dans le cadre de l’assistance mutuelle, de sonder dans un premier temps la côte algérienne d’Est en Ouest et jusqu’à 30 km de profondeur. Ceci pour mieux comprendre l’activité sismique dans cette région réputée particulièrement mouvementée”. Selon le Pr Abdelkrim Yellès, le directeur général du Craag, “il s’agit de mieux évaluer les aléas sismiques car, cette fois, contrairement aux missions précédentes, le balayage sera en même temps est-ouest en même temps nord-sud, ce qui permettra de mieux comprendre la structure de transition entre la mer et la terre”. Abordant l’aspect économique de la mission Spiral, le directeur de la division exploitation de Sonatrach,
M. Djamel Bekkouche affirmera, pour sa part que “les prospections comprises dans ce programme seront également déterminantes quant aux futurs travaux de recherche pétrolière, notamment au niveau des deux périmètres de sondage off shore d’Annaba et entre Ténès et Mostaganem”, a déclaré pour sa part, le directeur de la division exploitation de Sonatrach, M. Djamel Bekkouche.
Pour Abdelkrim Yellès du Craag, “il s’agit de mieux évaluer les risques sismiques car, cette fois, contrairement aux missions précédentes, le balayage sera effectué en même temps d’Est en Ouest et du Nord au Sud, ce qui permettra de mieux comprendre la structure de transition entre la mer et la terre”. Le navire scientifique, qui appartient à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), avait pris son départ depuis le port d’Oran et devrait prendre à son bord une équipe de chercheurs depuis l’étape annabie après avoir débarqué celle qui a assuré cette navette de 15 jours. Indiquons également que des chercheurs basés à terre assurent la liaison avec leurs confrères se trouvant sur l’Atalante.

Liberté > 12/10/09 > A. Allia


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Un plan d’urgence anti-inondations
Actualité suivante »
Les prix des baraques grimpent à Annaba

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires