Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Emeutes à Boukhadra
Zone Membre
Publicités

Annaba. Emeutes à Boukhadra

Publié le 08/12/2009

De graves émeutes ont éclaté hier dans la matinée à Boukhadra, importante agglomération de la commune d’El-Bouni, à la périphérie de la ville de Annaba, suite à la distribution de 191 logements, une distribution jugée injuste par les habitants de cette banlieue de la quatrième ville du pays.
Tôt, dans la matinée, des centaines d’habitants de Boukhadra ont procédé, à l'aide de pneus brûlés, grosses pierres et autres objets hétéroclites, à la fermeture de toutes les routes menant vers la ville d’Annaba, notamment les RN 44 et 16, bloquant durant plusieurs heures le trafic routier. Les protestataires entendaient, ainsi, attirer l’attention des autorités sur la façon dont ont été établies les listes des bénéficiaires, dont la grande majorité ont été choisis parmi ceux de la localité limitrophe de Bidari. Ils ne comprennent pas que ces logements soient destinés presque exclusivement (185 sur les 191 distribués) aux habitants de ce quartier jouxtant leur agglomération, alors qu’il existe de nombreuses familles dans cette agglomération, logées dans des conditions plus que précaires. Ils affirment qu’ils ont ainsi été «punis pour n’avoir pas voté en faveur du maire actuel» lors des précédentes élections municipales. «Il s’agit là d’une vengeance qui ne veut pas dire son nom», estiment ces derniers. «Nous dénonçons cette manière de gérer les intérêts des citoyens par ceux qui ont été déjà éclaboussés par la récente affaire de détournement des couffins de Ramadan.» En effet, le dossier de cette affaire se trouve depuis la fin de la semaine écoulée au niveau du procureur de la République du tribunal d’El-Hadjar territorialement compétent, après qu’il ait été ficelé par la police judiciaire d’El-Bouni. Le maire et plusieurs de ses adjoints, dont celui chargé des affaires sociales, ainsi que d’autres membres de cette APC et des commerçants notamment sont mis en cause dans cette affaire. Pour rappel, près d’un mois après le dernier Ramadan, les éléments de la PJ d’El Bouni, après avoir découvert que des couffins, destinés aux démunis de cette commune étaient vendus dans des commerces de la ville, ont entamé une enquête les ayant conduit à la maison de jeunes de cette commune, où près d’une centaine de ces couffins étaient cachés. Le dossier présenté à la justice comporte également le témoignage d’une dizaine de démunis ayant bénéficié des bons pour bénéficier de ces couffins, mais qui ne les ont jamais reçus. La protestation, qui a duré toute la matinée et une partie de l’après-midi de ce lundi, a pris fin vers 15h. Les forces de police anti-émeute, appelées à la rescousse, ont eu fort à faire, en utilisant durant de longues heures, un langage d’apaisement pour dissuader les protestataires à dégager les routes barrées et permettre une circulation automobile normale. Ces derniers ont finalement accepté de le faire, mais en affirmant qu’ils ne renonceront jamais à leurs légitimes revendications.

Le soir d'Algérie > 08/12/09 > A. Bouacha


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Le barreau de Annaba demande la condamnation des avocats égyptiens
Actualité suivante »
Annaba. Commune de Sidi Amar : Quel gâchis !

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires