Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. « Monoprix »et « Supermarché » (suite)
Zone Membre
Publicités

Annaba. « Monoprix »et « Supermarché » (suite)

Publié le 11/03/2007


Colère des habitants de la cité Didouche Mourad
Deux grandes surfaces les « Monoprix » et « Supermarché » ont fait l’objet tout récemment d’une décision de fermeture par voie de justice. Quelque 400 commerçants, qui y occupaient des stands, se sont retrouvés au chômage du jour au lendemain.

Les autorités locales ont réussi à les rassurer quant à une solution rapide à leurs problèmes. Cette solution aurait été trouvée avec la mise à leur disposition de la place publique, sise à la cité Didouche Mourad. La commune a aussitôt instruit ses services à l’effet de tracer les carrés destinés à la construction des stands. Au moment d’effectuer cette tâche, les agents communaux se sont retrouvés face à l’opposition des habitants et des commerçants ambulants installés sur le site depuis des années. « Il s’agit d’un espace de jeu pour nos enfants et de détente pour les adultes. Vous n’avez pas le droit de le transformer en espace commercial dans notre cité déjà bien engorgée », ont argumenté les opposants apparemment prêts à tout. Hier samedi, plusieurs d’entre eux se sont présentés au siège de l’APC pour tenter d’avoir une entrevue avec le P/APC. Quelques jours auparavant, une proposition avait été faite aux commerçants exclus des deux grandes surfaces pour leur implantation à la cité Oued Forcha. Ils ont catégoriquement refusé. « Si maintenant l’Etat se met à chercher des locaux pour les commerçants, où est-ce qu’on va aller ? Ils ont été expulsés d’un lieu qui ne leur appartient pas et qu’ils ont loué. Si la commune de Annaba met à leur disposition des locaux ou un lieu, il est certain que les jeunes au chômage depuis des années, du quartier ou de la cité de leur nouvelle implantation, réagiront d’une manière violente », ont indiqué plusieurs citoyens de la cité Didouche Mourad.

El watan > 11/03/07 > Adnène D.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Un 8 mars gravé dans les mémoires
Actualité suivante »
Annaba. 5 minutes pour juger et condamner

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires