Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ArcelorMittal Annaba revendique sa part de marché
Zone Membre
Publicités

ArcelorMittal Annaba revendique sa part de marché

Publié le 04/04/2010

Comme préalable à une protestation plus énergique, quitte à solliciter l’arbitrage des pouvoirs publics, le directeur d’ArcelorMittal Pipes and Tubes Algeria Spa a adressé, la semaine dernière, une lettre de recours à l’Enageo Hassi-Messaoud suite à l’éviction, qu’il juge injustifiée, de son entreprise d’un marché public.

Dans cette correspondance adressée au premier responsable de la structure des approvisionnements de cette entreprise, par laquelle Vincent Batteux dénonce le rejet d’une offre de service relative à la fourniture de 1 500 mètres de tube casing 9” par 10,03 mm avec filetage BTC (Butress). Selon les termes de cet écrit, dont une copie a été adressée au directeur général de l’Enageo et à la presse, ArcelorMittal PTA s’étonne que l’offre de son entreprise, qui propose une marchandise 100% algérienne depuis la matière première jusqu’au produit fini, ait été refusée au profit d’un concurrent étranger, la Sarl Karel, en dépit des clauses portant sur la protection des productions nationales contenues dans la loi de finances en vigueur. Indiquant que l’offre de la Sarl Karep est effectivement inférieure de près de 10% à la sienne, mais sans pour autant préciser aucun incoterm, le directeur d’ArcelorMittal revendique un droit de préemption à l’octroi dudit marché. Un marché qui, en plus de présenter l’avantage d’augmenter sensiblement le plan de charge du site métallurgique d’El-Hadjar et d’encourager la promotion de la production nationale, comme souhaité par les plus hautes instances du pays, contribuera à réduire de manière considérable le flux des importations de biens. “Surtout, signalera le signataire de la lettre de recours, qu’ArcelorMittal PTA Algeria a investi 5 millions de dollars dans son outil de production et formé ses salariés à travers un programme de 30 000 heures”.  Et de rappeler la note n°062 SP PM du 22 décembre 2008 du Premier ministère, où il est notamment stipulé qu’“une marge de préférence d’un taux de 15% est accordée aux produits d’origine algérienne pour tous les types de marchés publics”. Or, soulignera M. Batteux, outre le fait que l’entreprise mixte ArcelorMittal PTA est en mesure de fournir à l’Enageo de Hassi-Messaoud un produit de premier choix, le seuil de protection réglementairement fixé par le gouvernement n’est pas atteint. D’où, conclura-t-il, la détermination de son entreprise à aller au bout de sa revendication de cette part de marché salutaire.

Liberté > 04/04/10 > A. Allia


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Le procès de Fellah Hacène ajourné
Actualité suivante »
Annaba. Hydraulique : Essais techniques à la Step avant sa mise en service

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires