Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Université : 1ères journées scientifiques internationales s...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Université : 1ères journées scientifiques internationales sur les biofilms

Publié le 02/06/2010

En dépit de leur intérêt scientifique certain, les journées internationales sur le thème des biofilms, qui se sont déroulées du 31 mai au 2 juin courant, n’ont pas enregistré une forte participation de la part de cliniciens, chercheurs, industriels et autres personnes ciblées.

Cette défaillance, qui serait due au manque d’expérience en matière d’organisation, n’a eu, fort heureusement, aucune incidence fâcheuse sur le niveau de ce rendez-vous scientifique. Si l’objectif de réunir, pour la première fois en Algérie, l’ensemble des acteurs concernés par la thématique des biofilms microbiens n’a pas été totalement atteint, il est, par contre, utile de relever la qualité des communications et des sujets traités tout au long des travaux de cette manifestation initiée par le laboratoire des biofilms et biocontamination des matériaux (LBBM) de la faculté des sciences de l’université Badji Mokhtar. « L’étude des biofilms microbiens représente un véritable challenge expérimental aussi bien au laboratoire que sur les sites industriels ou naturels », a souligné Mme Chahrazed, du LBBM, soutenant dans ce cadre qu’il est important aujourd’hui de faire le point sur les différents protocoles de formation de ceux-ci, leur prélèvement, leur caractérisation et éventuellement leur inhibition avec le souci de mettre l’accent sur les apports de la biologie moléculaire dans la compréhension de la vie microbienne sur les surfaces biologiques et inertes.

Il va sans dire que les thèmes de ces journées ont concerné tout ce qui est en rapport avec l’étude des biofilms incluant biomasse, biodiversité, activité et physiologie, structure physique, imagerie fonctionnelle, modèle biologique, etc. Ainsi, plus d’une trentaine de communications orales et d’une quinzaine autres par affiches ont meublé les travaux de ce meeting scientifique qui a eu le mérite de permettre à certains chercheurs du domaine de présenter leurs travaux sur ce thème. On retiendra des communications que le biofilm est défini comme des amas de micro-organismes (majoritairement des bactéries), attachés sur un support et englués dans une matrice d’éxopolymères secrétés par ces micro-organismes. « La présence de biofilms est de plus en plus souvent identifiée comme la source récurrente de problèmes à la fois de santé publique, industriels et sociétaux, souvent lourds de conséquences et parfois dramatiques », explique le Pr. Theerry Jouene, de l’université de Rouen (France) qui ajoute qu’ils sont ainsi fortement impliqués dans le phénomène de la dégradation-corrosion des matériaux. « Le coût global de la corrosion est évalué à 4% du PNB des pays industrialisés (28 milliards d’Euros pour la France en 2004 », précise notre interlocuteur qui estime, par ailleurs, que les biofilms sont également impliqués dans la plupart des infections bactériennes chez l’homme, en particulier dans la grande majorité des infections nosocomiales et autres. Notons enfin que les meilleures communications orales et par affiche seront récompensées par des prix lors de la cérémonie de clôture de ces journées scientifiques.

Tewfiq G. [EL WATAN - 02-06-2010]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Rencontre sur les règles parasismiques
Actualité suivante »
Annaba. En dépit des nombreux atouts de la wilaya : Le tourisme est toujours moribond

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires