Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Prévention contre le SIDA : 1000 élèves ciblés
Zone Membre
Publicités

Annaba. Prévention contre le SIDA : 1000 élèves ciblés

Publié le 05/03/2011

L’Association de lutte contre les IST/SIDA et de promotion de la santé (AnisS) a donné, jeudi dernier, au lycée privé Al Khawarizmi (Annaba), le coup d’envoi d’une campagne éducative sur les IST/SIDA en milieu scolaire.

Organisée en partenariat avec des unités de dépistage sanitaire, cette action ciblera 1 000 élèves issus de 20 lycées et CEM, publics et privées, implantés sur le territoire de la wilaya de Annaba. Munis de dépliants éducatifs adaptés à cette tranche d’âge, les bénévoles d’AnisS animeront durant deux semaines des séances audiovisuelles interactives d’information sur les modes de transmission et de prévention des IST/SIDA et de promotion du dépistage volontaire, anonyme et gratuit. Par ailleurs, 15 éducateurs parmi les jeunes sensibilisés seront identifiés lors de cette action et intégreront un atelier de formation au siège de l’association à l’effet de constituer le noyau des «Clubs Santé». Ils auront à mener les prochaines campagnes de sensibilisation sur le SIDA dans chacun des établissements éducatifs. «Cette action entre dans le cadre du plan d’action d’AnisS, notamment son volet relatif au renforcement des interventions de prévention auprès des jeunes, dont 90%, selon  l’UNICEF, ne possèdent pas de connaissances valides en matière de prévention des IST/SIDA», explique le docteur Scander Soufi, le président de AnisS.

Gaidi Mohamed Faouzi [EL WATAN 05-03-2011]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Football. Algérie-Maroc: Changement du délégué du match
Actualité suivante »
Football. Algérie-Maroc: Les Marocains le 23 mars à Annaba

Les Commentaires

Ils pensent les protéger en leur donnant leur des préservatifs pour les inciter à la débauche ¤ protégée ¤!!!
Prostitution des les lycées !cigarettes , hachich dans les toilettes , vidéos ****** sur les portables etc ... C'est l'image de le société annabi qu'on veut cacher par un préservatif !
Messieurs, Dames ,éduquer et élevez vos enfants sur les princeps de notre religion et de nos us et coutumes ,si vous voulez protéger vos enfants contre les IST et le SIDA !!
<<Cette action entre dans le cadre du plan d'action d'AnisS, notamment son volet relatif au renforcement des interventions de prevention aupres des jeunes, dont 90%, selon l'UNICEF, ne possedent pas de connaissances valides en matiere de prevention des IST/SIDA>>

Mr/Mme Chahinedz, la lutte contre le SIDA est 1 evenemnt planetaire et le virus de c'te maladie est 1 structure trs complexe ki merite d'etre connue,... mais si vs enfants font parti ds 10% (c-a-d c ki st bien edukes & bien informes sr le SIDA),... laissez-ns l'ecole pr informer, prevenir, proteger ns enfants (90%) et oubliant 1 peu ls us et coutumes ki ne peuvent maitriser le developpemnt de l'epidemie ni mm proteger contre c tueur en serie invisible.
Malheursmnt il n'est ps encore possible de guerir du SIDA, il est donc important de se proteger contre l'infection, pr l'usage du preservatif pr ex.
L'usage du preservatif protege de l'infection pr le VIH....
Premièrement le Sida ne se transmet pas uniquement pas voies sexuelles. On peut aussi être facilement contaminer par transfusion sanguine dans un hôpital où souvent l'hygiène laisse à désirer. On peut également être infecter par le virus du Sida à travers une poche de sang mal protégée, ou par un instrument d'opération chirurgicale mal désinfecté etc...

Deuxièmement, informer les gens sur le risque du Sida, ne veut pas dire automatiquement inciter les gens à la débauche ! On peut bien être une personne sérieuse, mais qui est simplement curieuse de s'informer, d'acquérir des connaissances et du savoir sur cette maladie. Car le plus grave ce serait de rester dans l'ignorance.
C'est pour cette raison que l'association (AnisS) lance une campagne d'information et de prévention.

L'approche de la morale religieuse et l'approche laïque sur cette question, n'ont pas la même finalité. La première ne veut pas tolérer les choses non autorisées et la deuxième, fait constater qu'il y a un problème urgent qu'il faut résoudre et surtout ne pas l'ignorer car il fait partie de la réalité. Les tabous n'ont jamais fait progrésser une société. Pour l'instant, c'est la science qui apporte la bonne solution.
Il faut dialoguer et porter sur ce sujet un regard conscient, éveillé et résponsable. Au lieu de se cantonner dans une position de conflit qui ne résoud rien.
Le précédant commantaire est signé par RICRAC.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires