Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Campus universitaire de Sidi Amar : Deux restaurants fermés...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Campus universitaire de Sidi Amar : Deux restaurants fermés et des emplois perdus

Publié le 07/09/2011

Les travailleurs de 2 restaurants-caféterias,  en activité pendant des années dans le  campus universitaire de Sidi Amar, ont perdu leurs emplois depuis juin 2010 à cause du retard mis dans le renouvellement des contrats entre les tenanciers de ces fonds de commerce et l’institution concernée.

Apportant un plus aux structures de l’Office national des œuvres universitaires (ONOU), ces deux établissements sont d’une utilité complémentaire aux étudiants et aux enseignants en dehors des horaires de fonctionnement du restaurant central universitaire. «L’université Badji Mokhtar a mis trop de temps pour répondre à ma demande de renouvellement du contrat de prestations  lequel a expiré en juin 2010», a affirmé le l’exploitant de l’une des 2 structures concernées, M. Mesrafet, qui interpelle dans ce cadre les pouvoirs publics, en premier lieu, les autorités de wilaya et les élus pour lui venir en aide en lui permettant de reprendre son activité, qui est sa seule source de revenus, et  réengagé les salariés qu’il emploie au titre du dispositif d’insertion professionnelle (DIP). «Mon restaurant est un établissement légal, régulièrement inscrit au registre du commerce avec numéro d’identification fiscale, numéro d’affiliation à la caisse nationale d’assurance sociale (CNAS), domiciliation bancaire et personnel», a-t-il expliqué avant de révéler qu’il vient d’écrire au ministre de l’Enseignement supérieur dans l’espoir de rouvrir son local dès la prochaine rentrée universitaire.

T. G. [EL WATAN - 07-09-2011]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Réception de sept établissements scolaires
Actualité suivante »
Annaba. Cité 687 logements de la plaine ouest : Les immeubles infestés par les moustiques

Les Commentaires

Pourquoi l'université Badji Moktar n'a- t-elle pas reconduit le contrat de ces deux fonds de commerces ? Pourtant il lui sont utiles. Parceque d'une part les étudiants et le personnel peuvent s'y rendre en dehors des horaires du restaurant officiel, et puis ces deux structures ne lui font pas directement concurrence. Au contraire elles rendent service puisqu'elles sont complémentaires. Elles devraient de ce fait être appréciées par tout le monde. Il se peut que les vraies raisons de la non reconduite du contrat sont autres que le simple oubli allégué par l'université Badji Moktar, comme il est rapporté dans l'article. Un oubli qu'on n'a mis d'abord longtemps à constater puisqu'il date de juin 2010. Et puis, si on voulait vraiment, c'est un oubli qu'on peut facilemenr du point de vue juridique réparer sans trop de difficultés. Et puis encore si l'on se réfère à l'article, les tenanciers sont des gens correctes et en régle en vue de la loi. Donc, tout laisse à penser que les motifs réels ne sont pas avoués. Il se peut par exemple qu'il y a quelqu'un d'autre qui a constater que ce créneau est rentable et veut donc ouvrir un restaurant à la place des deux structures en question.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires