Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Rentrée professionnelle: Les jeunes boudent les métiers man...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Rentrée professionnelle: Les jeunes boudent les métiers manuels

Publié le 19/10/2011

Ils ne sont qu’une dizaine sur 1 827 stagiaires, soit 0,51%, à poursuivre, pour cette nouvelle rentrée, une formation en agriculture à l’Institut national spécialisé de la formation professionnelle Bahi- Sadek d’El-Hadjar (Annaba). Celui-ci a accueilli ce dimanche 16 octobre la cérémonie officielle pour la rentrée de l’année 2011/2012. Leur nombre total est de moins d’une centaine sur plus de 17 000 stagiaires à travers l’ensemble des instituts et centres de formation de la wilaya.

Pourtant, cette région dispose d’une riche plaine agricole, connue pour ses multiples cultures maraîchère, arboricole et industrielle. Plus de la moitié des stagiaires choisissent plutôt des formations dans les domaines de l’administration et de la gestion, de l’informatique, des métiers de service tels le tourisme, l’hôtellerie et pour aller grossir encore les rangs des chômeurs, une fois le diplôme en poche. Aujourd’hui, les jeunes ne sont pas portés sur des formations en agriculture, bâtiment, travaux publics et autres métiers manuels. Selon des chiffres avancés par les services de l’emploi de la wilaya, plus de 9 000 postes de travail dans les différents métiers de ces secteurs ne trouvent pas preneur en raison d’un manque flagrant de qualification.

Devant la demande pressante des entrepreneurs pour une main-d’œuvre qualifiée dans le secteur du BTP, la direction locale de la formation et de l’enseignement professionnels avait lancé des inscriptions pour une formation accélérée de six mois dans les métiers du bâtiment et travaux publics avec un présalaire de 3 000 DA et l’assurance d’avoir un poste d’emploi après la formation, nous fera savoir le directeur de cette direction de wilaya. Après plusieurs mois d’attente, ils n’étaient qu’une centaine à répondre favorablement à cette sollicitation, selon la même source. Ils sont exactement 17 314 stagiaires dont 7 264 nouveaux à fréquenter les structures pour cette nouvelle rentrée, selon les chiffres officiels de la direction de la formation et de l’enseignement professionnels de cette wilaya de l’extrême nord-est du pays. Ils se forment dans 18 spécialités dont les plus importantes en nombre sont comme sus-indiqué l’administration et la gestion (3939), l’informatique (2175), l’hôtellerie et le tourisme (1820). Avec l’implantation dans la région du complexe sidérurgique d’El-Hadjar, 1 708 stagiaires ont choisi la construction mécanique alors que les métiers de l’électricité et l’électronique occupent la quatrième position, en totalisant 1 452 stagiaires. Pour leur part, les techniques de l'audiovisuel n’intéressent qu’une dizaine de stagiaires, soit 0,06% du total.

A.Bouacha [LE SOIR D'ALGERIE - 19-10-2011]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Les gangs encagoulés écument la Coquette
Actualité suivante »
Football. USM Annaba : Un sérieux test face au CABBA

Les Commentaires

En ce moment partout dans le monde, aussi bien dans les pays industrialisés que dans les pays en voix de développement, les métiers manuels ont la côte. Ce sont les métiers les plus demandés et les mieux payés par rapport aux anciens métiers de fonctionaires avec cravate et chemise blanche. Aujourd'hui, certains de ces métiers manuels, dépassent largement les salaires des hauts cadres d'une société.
Il y a même des entreprises qui pour attirer les gens détenant des métiers manuels,qui proposent des activités mises gratuitement à leur disposition comme par exemple une salle de musculation, un espace de récupération et de détente, des spas, des saunas, une salle de sport, une salle de projection etc...
Et puis un métier manuel, c'est un peu comme un langage universel. Vous pouvez le pratiquer n'importe où dans le monde si jamais vous changer de pays ou de changer de régions, parceque le besoin est le même que ce soit chez nous où ailleurs.
Pourtant, aujourd’hui, travailler, c’est exister. Ainsi, « Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » est « la » question qui revient rituellement lors d’une première rencontre le travail reste le terrain privilégié de l’accomplissement des potentialités et de la réalisation de soi pour nos jeunes Il s’agit pour eux de sortir d’un modèle culturel convenu, prescrit, pour entrer dans un processus individuel de redéfinition de sa vie :C’est surtout à travers le regard d’autrui que les problèmes surgissent,D’autres, au contraire, assument d’être marginalisés au nom de leurs valeurs Il suffirait que les gens s'astreignent à faire leur travail, à accepter leur niveau de compétence et d'incompétence et acceptent qu'il y ait plus fort qu'eux. Ca se passerait nettement mieux pour tout le monde.
En effet Lotus, c'est tout à fait juste. Il faut sortir de cet engrenage. Tous les métiers se valent, il n'y a pas un métier plus valeureux qu'un autre du moment que celui-ci vous permet de gagner votre vie. Et puis tout les gens n'ont pas les mêmes aptitudes et préférences pour faire telle ou telle chose. Il y a des gens qui sont qualifiés pour un métier, mais il n'est pas sûr qu'ils y conviennent à ce métier, pour de multiples raisons. Donc, ils doivent choisir autre chose. Et inversement, il y a des gens qui souhaitent ou espèrent accéder à des métiers qui exigent des qualifications, mais ils n'ont ni capacité, ni les conditions requises. Donc chacun doit trouver sa place. Il n'y a aucune honte à cela. Tout les métiers remplissent une fonction noble. L'essentiel c'est de s'y plaire dans le métier qu'on exerce et par la même on le fait avec passion parcequ'il nous interesse. De ce fait tout le monde est gagnant: La société, les travailleurs, l'économie de notre pays etc...
Messages à nos jeunes chômeurs,

Il n'y a pas plus noble que le travail manuel, ce message s'adresse aux jeunes qui non aucun métier, un conseil tenter votre chance choisissais un métier peu n'importe lequel...Maçon, plombier, électricien, carreleur...Ou autres il vous rendra certainement trés heureux, il ne faut pas avoir peur ni avoir honte d'un travail manuel et vous pourriez également après votre formation trouver facilement du travail et un peu plu tard, devenir vous même un chef d'entreprise et de diriger votre propre équipe.
N'ayez pas peur de vous salir les mains,en plus le travail manuel est trés varier on ne fait jamais la même chose, a savoir de nos jours les métiers manuel sont trés bien payés avec un peu d'expérience vous pourriez gagner trés bien votre vie.
En plus c'est la bonne période a cause de la crise du logement...Vous réclamez sans cesse du travail et des logements il suffit d'essayer de prendre votre courage à deux mains et apprenez un métier du bâtiment notre pays à grand besoin de vous comme vous vous avez besoin de lui.
Vous avez la possibilité de faire un stage dans un centre de formation apprentissage accéléré votre métier que vous choisirez sera selon votre niveau, votre ambition et vos capacité si vous souhaitez poursuivre vos études pour devenir géomètre, architecte,dessinateur D.A.O ou C.A.O ect...
Avoir un métier qui plait c'est 50/100 de réussite dans sa vie, tous les métiers mènent à l'accomplissement de soi-même des plus doués aux plus pauvre, pourvu que les uns et les autres soit sensibles à la vie du métiers.
Sans chercher a me vanter n'y a m'étaler...J'ai commencé moi même manuel et j'étais déclaré deux fois "Un des Meilleurs Ovriers de France" et j'en suis fière j'ai pu rendre hommage à mon père qui était artisan forgeron serrurier son atelier se trouver à Annaba à cette époque non loin de la rue Gambeta ( face au couri de Hadj Tatar connu des Annabis )Hommage également à ma famille, à ma ville et à mon pays...J'étais reçu en 1997 et 2000 à la Sorbonne par les ministres de l'époque Ségolène Royale pour la remise du diplômes et par Jacques Lang ministre de l'éducation et au palais de l'Elysée par le président Jacques Chirac pour la remise de la médaille d'or.
Pour pouvez voir une photo de moi vous allez sur le site de Google et vous tapez " Acien Forum consacré à Bône " et vous cliquez sur la ligne (jeux de mains ou école d'Armandy).

A bientôt Larbi M.O.F.Annabi.
Merci Mofannabi de nous avoir aider à mettre un visage sur un non. Ca permet à l'imagination, d'éviter de se représenter toutes sortes d'images, sans s'arrêter reéllement sur l'une d'entre elles. Là au moins nous avons un visage souriant qu'on gardera en mémoire à chaque fois qu'on est en contacte avec vous. Nos complimemts également d'avoir approché le président Chirac et être félicité par lui. C'est un honneur rare. Il est d'autant considérable qu'il s'agit d'un des fils d'Annaba. Encore une fois félicitation.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires