Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Trafic de corail : Quatre personnes arrêtées
Zone Membre
Publicités
Publicités

Annaba. Trafic de corail : Quatre personnes arrêtées

Publié le 14/01/2012

Corail AnnabaEn moins de 24h, les garde-côtes de la façade maritime Est ont réussi, selon des sources sûres, à mettre hors d’état de nuire 4 braconniers, trois petits métiers (embarcations), près d’un kilogramme de corail et un important armement spécial pour la pêche de ce dernier dont des croix St André et des GPS.

Se faisant passer pour des marins pêcheurs, ces présumés trafiquants, originaires de Sidi Salem (Annaba) et de Chatt (El Tarf), ont été interceptés et arrêtés alors qu’ils se trouvaient sur les récifs de Rosa et Draouche. Ils ont été trahis par les croix St André, les tenues de plongée sous marine et du corail vivant. Actuellement en garde à vue, les mis en cause seront présentés devant la justice pour répondre de leurs actes. Rappelons que le 18 septembre dernier, 6 marins pêcheurs tunisiens avaient été arrêtés, en flagrant délit de pêche illégale au niveau d’un récif corallien au large d’El-Kala. Ils ont été condamnés par la cour de Annaba à 12 mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 820 000 DA pour chacun des mis en cause et la saisie de l’embarcation, son armement et près d’un kg de corail vivant.

En novembre dernier, plus de 7 kg de corail, une embarcation et un important lot d’armement ont été saisis au niveau de la plage Ras El Alem, dans la commune d’El Kala. Dans une déclaration à la presse nationale, le président du Comité national des marins pêcheurs, a fait savoir que depuis février 2000, date de l’interdiction de la pêche du corail par les autorités algériennes, des pêcheurs, Algériens et étrangers, dont des Tunisiens ont pillé à l’aide de la croix St André plus de 10 t de corail, qu’on estime à 80 milliards de dinars.

Gaidi Mohamed Faouzi [EL WATAN - 14-01-2012]
« Actualité précédente
Annaba. 20 harraga arrêtés par les garde-côtes
Actualité suivante »
Annaba. 42 harraga arrêtés en 24 heures

Les Commentaires

Face à des crimes de ce genre contre la nature, il faut être sans pitié. Tous ceux qui seront pris la main dans le sac doivent payer le prix le plus fort.
Le corail de l'Est algérien plus particulièrement entre Annaba et El kala est un des plus apprécié au monde par les spécialistes. Il fait partie du patrimoine mondiale, parcequ'il joue un rôle important dans l'ecosystème marin et également il est excellent révélateur de l'état de la faune et la flore marine ainsi que la santé générale de la Méditerranée
La plupart des pilleurs de corail appréhendés par les gardes-côtes s'en sortent souvent avec une peine de trois mois avec sursis assortie d'amendes, ce qui évidement ne dissuade pas les braconniers, qui reviennent à la charge et reprennent le braconnage où l'acheminement clandestin du corail s'effectue surtout la nuit; à savoir que les bijoux faits de corail coûtent le même prix que l'or.
Malheureusement, cette richesse est restée à la portée de tous les pêcheurs mafieux qui ont fait un commerce, les meilleurs acheteurs sont les italiens et espagnoles, les algériens sont les vrais pilleurs qui alimentent les commandes.
Pour moi la meilleur des solutions pour arréter ce massacre serait de faire couler surplace leurs bateaux à la dynamite.
En effet Mofannabi,ces gens doivent être punis à la hauteur de leur forfait. Je peux comprendre que certains sont au chômage, qu'ils n'ont pas de revenu, qu'ils ont du mal à rejoindre les deux bouts etc...Mais aller détériorer un patrimoine ce n'est pas la bonne solution non plus ! Ils ne doivent pas se tromper de cible ! Leur combat est ailleurs il n'est pas contre la nature. Parceque avec ces méthodes, ils rendent les choses encore pires, en appauvrissant notre pays, c'est-à dire en s'apprauvrissant eux-même encore davantage.
Non seulement ils dépouillent les quelques richesses naturelles que Dieu nous a offert, mais ils les vendent presque gratuitement pour une simple bouchée de pain sans qu'ils en profitent réellement, pendant que d'autres se font des fortunes sur leur dos. Car il n'y a pas uniquement le voleur/vendeur il y a aussi l'acheteur/criminel. Parceque pour que cette activité illégale puisse prospérer et continuer à se poursuivre, il faut être deux. Donc l'acheteur, souvent des pays riches, sont également résponsables du désastre.
Si ces ignorants de pêcheurs et autres braconniers avaient un peu plus de jugeote, ces sites de corails peuvent être une source de revenus qui les fera vivre confortablement, en développant le tourisme de la plongée sous-marine, comme le font les paysans et les pêcheurs egyptiens sur les côtes de la mer rouge.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves