Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Commerce informel : Une éradication incertaine
Zone Membre
Publicités

Annaba. Commerce informel : Une éradication incertaine

Publié le 08/04/2012

Circuler à pied ou en voiture dans la ville est devenu un exercice difficile, tant les rues et les trottoirs sont investis par des vendeurs qui se disputent les espaces, défiant la force publique et les citoyens.

Le commerce informel  prend  de l’ampleur de jour en jour, faisant de la ville de Annaba un grand souk à ciel ouvert. Circuler à pied ou en voiture dans l’ancien tissu urbain de la Coquette est devenu carrément un exercice difficile, tant les rues et les trottoirs sont investis du matin au soir par une catégorie de marchands qui se disputent les espaces, défiant la force publique et les citoyens qui osent dénoncer cette situation à l’origine des dysfonctionnements de la cité.

Le commerce informel, cette activité illégale imposée par les barons de l’import, fait partie désormais du décor quotidien. Il est vu par certains comme un mal nécessaire à la résorption du chômage. Les pouvoirs publics tentent aujourd’hui d’apporter des solutions à sa prolifération  anarchique  qui porte un énorme préjudice au cadre de vie.

Ainsi, une enveloppe de 72 millions de dinars a été retenue pour la réalisation d’un ensemble de marchés de proximité à travers des communes de la wilaya. Financée dans le cadre des programmes communaux de développement (PCD) pour l’année 2012, cette opération vise à «organiser, renforcer et élargir le réseau des activités commerciales» en vue de «fixer définitivement les marchands ambulants». Il est prévu dans ce cadre la construction de 10 marchés de proximité dans les communes de Annaba, El Hadjar, El Bouni, Berrahal, Séraïdi et Chétaïbi. Par ailleurs, un programme de réhabilitation des souks à travers ces communes prévoit l’aménagement d’anciens espaces commerciaux au profit des marchands informels.

A cet effet, une quinzaine de sites ont été identifiés, dans la seule ville de Annaba. Une autre opération d’aménagement et de réhabilitation de cinq marchés couverts, à Annaba et à El Bouni, est en cours d’exécution pour une enveloppe de plus de 40 millions de dinars.

Tewfiq G. [EL WATAN - 08-04-2012]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Draâ Errich : La réalisation de la nouvelle ville en bonne voie
Actualité suivante »
Annaba. Trois inspecteurs de la DCP écroués

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires