Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Affaire du réalisateur français : 32 personnes, dont 18 min...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Affaire du réalisateur français : 32 personnes, dont 18 mineures, devant le procureur

Publié le 25/04/2012

JusticeCe sont 32 personnes, dont 18 jeunes filles mineures et 7 médecins (5 gynécologues, un dentiste et un généraliste), qui ont été présentées hier devant le procureur de la République près le tribunal de Annaba, a-t-on constaté sur place.

Elles ont été citées dans la rocambolesque affaire du réalisateur français Jean-Michel B. (67 ans), installé depuis mars 2011 dans la wilaya. Il est le propriétaire de l’agence de mannequins Glamour Arabian Talent à travers laquelle il attirait ses proies – des jeunes filles mineures – pour les exploiter dans la réalisation de films pornographiques. C’est le magistrat de la première chambre du même tribunal qui s’est saisi de l’instruction du dossier, hier après-midi, pour démêler l’écheveau de cette rocambolesque affaire qui n’a pas livré tous ses secrets.

D’autres personnalités, jusque-là insoupçonnables, faisaient partie des présumés accusés. Parmi elles, un vice-président de l’APC de Annaba, candidat FLN aux législatives 2012, et un imam. Elles ont été identifiées dans les enregistrements audiovisuels saisis jeudi dernier dans la villa où résidait l’indélicat étranger lors de son arrestation.

Aux enquêteurs de la police, il a fallu une garde à vue de 6 jours des suspects incriminés pour établir la complicité entre l’accusé principal, Jean-Michel, et le reste des inculpés.

Parmi ces derniers, 5 gynécologues qui, selon les témoignages de Jean-Michel et des filles victimes de sévices, sont accusés d’avoir procédé à des opérations d’avortement et de réparation d’hymens, ou encore d’avoir établi de faux certificats de virginité. Même le propriétaire et le gardien de la villa faisaient partie du lot des accusés ; les enquêteurs leur reprochent le silence complice. Jusque tard dans l’après-midi d’hier, les présentations se poursuivaient toujours et rien n’a filtré de la première chambre d’instruction, d’autant plus que les greffiers sont en grève.

Gaidi Mohamed Faouzi [EL WATAN - 25-04-2012]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Affaire du réalisateur français : Retrait de passeport à ses complices
Actualité suivante »
Annaba. Justice : Un Français, un élu FLN, un cadre de la wilaya et un gynécologue écroués

Les Commentaires

Tout ce beau monde doit passer à la moulinette. Il y en aura pour tous les grades je l'espère. D'abord, les principaux résponsables qui doivent encaisser le poids le plus lourd et ensuite les autres qui ont été de près ou de loin mêlès et complices de cette abomination. Eux également aurons chaqu'un sa part. Ce déshonneur ne doit être ni accepter ni tolérer. Il doit être lavé par une punition exemplaire.
Il s'agit aussi dans ce genres d'affaires de châtier également toutes les autres obscénités qui sévissent à travers le pays que ce soit sur des jeunes filles ou des jeunes garcons qui sont des indécences, des horreurs, des outrages, des violations, au même titre que la pornographie, qui blèssent ouvertement la pudeur.
(lol) je vous prie de m'excuser d'avance de la vulgarité de mon vocabulaire, car se suis en colère.
La punition qu'il faut réserver pour les sadiques ceux qui ont leurs esprits dans leurs culottes:
1)- Pour l'imam en question quand à lui la solution elle est très simple ça sera la direction El-hadjar Arcélor-Mittal de le faire descendre attacher par ses pieds à un câble d'acier de grue dans une marmite de métal en fusion.
2)- Le membre de l'APC et ses acolytes leurs faire couper leurs parties génitales à la hâche sur un billot en chêne, et ensuite en place pubique de la place d'armes devant Jama3 El-Bey pour le dernier coup de grâce au sabre courbé à double tranchants de notre prophète Sidna ALI "3alihi asalat wasalem".
3)- Quand au Français le remettre aux autorités de son pays leurs jugements sera certainement plus sévère que notre justice, qui on pris l'habitude de les relacher après un petit séjour en prison.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires