Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Trois élèves par table à l'école Kermadi Messaoud à Sidi Ac...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Trois élèves par table à l'école Kermadi Messaoud à Sidi Achour

Publié le 11/09/2012

Dans la wilaya de Annaba, le problème de la surcharge des classes ne concerne pas seulement le palier du secondaire. Même les écoles primaires en souffrent.

L’école primaire Kermadi Messaoud, de Sidi Achour, en est un exemple édifiant. Dans cette école qui enregistre un déficit en personnel enseignant, les élèves sont placés à trois par table, dénoncent les parents d’élèves dans une lettre adressée à notre rédaction. «Ce problème s’explique par la non-réception de deux classes dont les travaux ont été lancés depuis deux années. La défaillance de l’entreprise en charge a créé une surcharge qui pèsera non seulement sur le confort des potaches mais aussi sur leur rendement», indiquent les rédacteurs de ce document.

Ces parents déplorent également la présence de la poubelle publique à l’entrée de l’établissement, lequel est exposé aux quatre vents en l’absence d’un mur de soutènement à même de protéger la bâtisse des affaissements, sachant qu’elle est érigée au pied d’une montagne. Dans une déclaration à El Watan, le directeur de l’éducation, Salim Benadher, a affirmé que «le taux d’occupation moyen des classes se situe à 32 élèves, soit une baisse par rapport à celui de l’exercice précédent. Il peut atteindre toutefois entre 40 à 45 élèves par classe dans certains lycées, notamment ceux implantés dans les grandes agglomérations à l’exemple d’El Bouni et de Annaba».

Leïla Azzouz [EL WATAN - 11-09-2012]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Haro sur l'informel
Actualité suivante »
Football. USM Annaba : Sombres perspectives

Les Commentaires

À 3 par table, ou bien entre 40 et 45 élèves par classe, cela relève de l'impossible à pouvoir enseigner. Ce ne sont plus des écoles où l'on vient pour apprendre, mais plutôt des garderies où l'on retient les enfants au lieu de rester à la maison ou trainer dans la rue. Si par exemple, le cour d'un enseignant d'une classe de 45 élèves dure une heure, faite le calcul, il ne pourra disposer que d'une minute et trente-trois secondes (1,33) par élève. Et si vous ajouter à cela le bruit, et la promiscuité, vous aurez les conditions où il sera impossible d'apprendre quoi que ce soit.
bonjour,
ils ne scolarisent pas leurs enfants pas dans la meme ecole Ricrac!!!!!!!ils n'ont pas besoins de faire ces calculs pour finir
Ils découvrent les problèmes de la surcharge des classes le jour de la rentrée scolaire! comme tout le reste.
oui , ils etaient en vacances sur les bords de la mer!!!!!!!!!!ils decouvrent.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires