Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Auto - Coup de gueule, coup de cœur : système Rafiq
Zone Membre
Publicités

Annaba. Auto - Coup de gueule, coup de cœur : système Rafiq

Publié le 02/10/2012

De tout temps, l’éducation et la prévention routière ont été le souci constant des chercheurs passionnés. Face à l’hécatombe que subit notre pays, à l’instar des autres pays de la planète, nous avons éprouvé un véritable coup de cœur en rencontrant à Annaba, Bachir Benhassine qui nous a fait part d’un système spécialisé dans la sécurité et la prévention routières.

Mis au point par un bureau d’études établi à Annaba, il est basé sur le traitement statistique de l’information, traite de manière séparée les causes qui sont à l’origine des accidents de la route et les conditions qui les favorisent. Ce nouveau système se compose d’un module d’analyse statistique des causes ayant entraîné des accidents, qui permet de faire ressortir les cas les plus récurrents, en vue d’engager des actions adaptées pour procéder à leur élimination.

Cette fonction du système Rafiq permet de mieux cibler les actions de prévention et de les rendre plus efficaces tout en évitant de pénaliser inutilement un grand nombre d’usagers de la route. Le deuxième module est constitué d’un radar fixe intelligent qui a pour premier rôle de recommander aux usagers de la route la vitesse la mieux adaptée à observer pour une conduite confortable et sécurisée, et les informer sur le niveau de risque d’accidents que présente à tout moment la route ou le tronçon de route emprunté. La vitesse qu’il recommande et les risques qu’il évalue tiennent bien entendu compte des conditions météorologiques et celles liées au trafic. Ce radar fournit, aux agents chargés de la sécurité de la route, des indications sur les risques d’accidents majeurs (carambolage), sur le niveau de saturation d’une route, et signale les cas d’excès de vitesse. Il calcule et indique la vitesse répréhensible et mesure le niveau de stress des usagers de la route. Il édite, en outre, les cartes hebdomadaires du trafic d’une route, ce qui permet au conducteur de choisir les moments les plus opportuns pour entreprendre son voyage. Le troisième module se rapporte à l’établissement de diagnostic d’une route ou d’un tronçon de route par la mesure de son aptitude à assurer un trafic sécurisé et confortable.

Ce module établit l’adéquation trafic/route qui permet aussi de mesurer les risques d’accident, la dérive de la densité du trafic, le degré d’inconfort auquel le conducteur est soumis ainsi que les risques d’excès de vitesse. Ce module est particulièrement intéressant, en ce sens qu’il permet aux autorités, chargées de la sécurité routière, d’anticiper sur les éventuels accidents qui risquent de se produire et de localiser les endroits où l’usager serait enclin de s’adonner à des excès de vitesse. Les avantages qu’on peut tirer du système Rafiq, si on arrive à l’appliquer dans notre pays, permettent d’éviter de sévir inutilement contre les usagers de la route, mais de cibler les actions de répression de sorte à réduire effectivement et efficacement les nombres d’accidents et de victimes.

Le recours au système permet, d’autre part, de ne plus utiliser les statistiques pour faire des bilans de plus en plus sombres, mais d’anticiper sur les événements et d’empêcher l’accident de se produire par des mesures simples et peu contraignantes. De quelle manière l’automobiliste est-il informé de ces données? Le système Rafiq prévoit de transmettre l’information à l’usager sur des afficheurs installés sur des portiques. L’afficheur sera fixé sur le même support que le capteur du radar. L’information affichée destinée à l’usager se limite à deux indications essentielles : la vitesse recommandée et le risque d’accidents mineurs exprimé en pourcentage. Les risques d’accidents majeurs (carambolages) peuvent être indiqués par une signalisation lumineuse sur le même afficheur. On peut estimer la distance moyenne entre deux afficheurs (afficheur + capteur) à 30 km environ sur l’autoroute Est-Ouest. La distance sur les routes nationales sera variable en fonction des distances entre les agglomérations qu’elle dessert. L’emplacement exact de chaque radar sera défini par les experts de la route en fonction des impératifs de la sécurité.

Mohammed Lazouni [EL WATAN - 02-10-2012]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Hadj 2012 : 11 vols pour les Lieux saints à l'aéroport Rabah Bitat
Actualité suivante »
Annaba. une commande salvatrice pour ArcelorMittal Annaba

Les Commentaires

Ce système Rafiq, doit mériter toute l'attention des autorités chargées de la sécurité routière. Non seulement il relève toutes les difficultés et les raisons liées aux causes des accidents, mais également il les prévient en donnant des solutions adaptées. Il a aussi l'avantage de cibler les risques au lieu de sanctionner tout le monde.
Afin que nous soyons au diapason avec les pays avancés dans ce domaine, les autorités de la prévention routière doivent se pencher sans trop tarder sur ce système Rafiq, prévenant et digne de toutes les considérations. Puisqu'il est à la fois moderne et contemporairement conforme à notre circulation routière.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires