Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Les verts Annabis lancent plusieurs activités écologiques
Zone Membre
Publicités

Annaba: Les verts Annabis lancent plusieurs activités écologiques

Publié le 21/02/2013
Cette Association qui active sous l’égide du Ministère de la Jeunesse et des Sports, au Centre des Loisirs et Scientifique Raïs Salah (Ex- Monoprix) semble avoir les dents longues et veut arriver par des moyens très attirants à intéresser le grand public à la préservation de la nature en général faune et flore et pourquoi pas à donner un autre visage à notre wilaya, qui souffre d’un manque flagrant de protection de l’Environnement.
Il n’y à qu’à jeter un coup d’œil vers le piémont de l’Edough pour voir que le béton est en train de dévorer la montagne causant une véritable catastrophe écologique par la déforestation et le rejet de terres végétales qui serviront aux constructeurs comme remblai afin de consolider les plateformes de leurs bâtisses. D’autre part l’Association avait lancé le mois passé un programme de préservation des zones humides et plus précisément la sauvegarde du Lac Fetzara qui se trouve confronté au pacage sauvage, au déversement de détritus sur ses berges ainsi qu’au pillage de ses eaux pour l’irrigation des terres se trouvant à sa proximité. Ils ont déjà signalé le début de la disparition des canards siffleurs et le manque de protection des flamands roses qui sont domiciliés dans ce lac. Par ailleurs, plusieurs variétés d’oiseaux migrateurs y transitent et ont besoin d’être protégés. Les jeunes d’Annab-Eco ,comme nous l’avons annoncé plus haut ,organisent plusieurs activités axées autour de la protection de l’arbre dont nous fêtons la journée internationale tous les 10 octobre. C’est ainsi qu’à travers les quartiers de la ville sera lancé un concours intitulé « Prix du meilleur Espace Vert aménagé par les habitants » et qui s’étalera du 1er Mars au 30 Juin 2013. D’autre part Annab-Eco se propose d’aménager son propre espace vert. Des portes ouvertes seront proposées aux personnes intéressées les 21.22 et Mars en ce qui concerne les techniques de la plantation, l’arbre cet être vivant, une conférence sur les incendies forestiers qui dévastent chaque été des centaines d’hectares et sur le rôle qu’a joué l’arbre durant la guerre de libération nationale ayant pour thème « un thé sous l’arbre ». Les institutions invitées sont la Protection civile, la Gendarmerie Nationale, la Conservation des forêts et la protection du littoral. D’autre part une discussion sera axée autour de la décoration rustique et végétale qui joue un grand rôle dans l’embellissement des immeubles et du matériel urbain et rural en général. Gageons que ces jeunes arriveront à réaliser une bonne partie de leurs objectifs pleins de noblesse. Alors Boudjemline et Azzouz en avant.

Seybousetimes -  20 /02/ 2013 - Ahmed CHABI



ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Faux billets de banque en circulation
Actualité suivante »
Annaba: Fondation ArcelorMittal : centre de Sidi Bélaïd

Les Commentaires

Hélas!la majorité des habitants n'ont aucune notion de préserver et de respecter la nature, il n'y a qu'a voir autour de soi, dans ces quartiers et cités ou le béton est devenu roi, il n'y a pas le moindre mètre carré de pelouse ou la plantation d'un simple arbre ou arbuste, même pas un pied de géranium sur un balcon d'immeuble, que du béton a tout va!...a une époque chaque maison avait un certain charme les habitants des vrais "Bônois ouleds bled"avaient le respect du savoir vivre...on pouvait se promener dans des quartiers entiers et de rester en admiration devant ces maisons fleuries qui avaient sur leurs terrains des citronniers, figuiers, jasmins...devant leurs façades des haies de rosiers, bougainvilliers, des lauriers de toutes sortes de couleurs...qui faisaient la renommée de la coquette...malheureusement même ces quartiers d'autrefois se sont à leur tour dégradés...le jardin de la Colonne devenu un urinoir géant...le fameux beau-séjour, l'Elisa...méconnaissable, les jujubiers du Caroubier ont disparu...la ménadia avec les batiments aux balcon fleuries aussi...a la montée de djebel Edough la senteur des gênets ont laissé leur place au béton...le vivier cap de garde devenu le rendez-vous des alcolos, les cannettes de bierre et de vin balancées dans la nature au même titre qu'une poubelle...hé oui hélas j'ai connu la place d'armes avec dans son milieu un bassin en forme d"étoile polaire recouvert de mosaïque de couleur bleu avec un jet d'eau, c'était un plaisir de se promener en ville...ha la fameuse placette Alexis Lambert avec son kiosque à musique et son parterre fleurie c'était le point de rencontre des jeunes...de nos jours il n'y a plus rien!...la magnifique promenade le long du grand port vers les grand blocs est devenue interdite! s'en doute la encore un "BOUGRE D'ABRUTI"a décider ainsi, aller savoir pourquoi?...enfin a qui la faute de se laisse aller...pourquoi le préfet et le maire n'imposent-il pas pour a ces nouvelles constructions un peu d"espace vert...ils n'ont plus le temps de réfléchir...notre coquette finira en "BLOCKHAUS.
Mofannabi, je voudrais appuyer ta pertinente observation en rajoutant une petite chose. Effectivement, il n'y a pratiquement plus d'espace verts, à part quelques petites parcelles ici et là. Surtout en été où le peu de verdure qui existe est asséchée par l'impitoyable ardeur du soleil. Donc les seuls endroits qui se détachent un peu du béton et où l'on pouvait voir un peu de couleur ce sont curieusement les parkings de voitures.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires