Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Permis de conduire - Des citoyens dénoncent les pratiques d...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Permis de conduire - Des citoyens dénoncent les pratiques des auto-écoles

Publié le 28/04/2013
Le trafic des permis de conduire continue sa pratique dans la wilaya de Annaba. C’est du moins ce qu’ont dénoncé plusieurs candidats dans une lettre adressée à notre rédaction. Selon les intéressés, plusieurs gérants d’autoécoles n’hésitent pas à proposer à leurs candidats les deux possibilités pour obtenir leurs permis de conduire. « La première consiste à payer, outre les frais nécessaires pour la formation, une tchippa. L’obtention du permis de conduire ne dépasse pas les deux mois qui suivent la transaction.
 Pour les réfractaires, ils pourront attendre plusieurs mois et paieront l’équivalent de la tchippa en timbres fiscaux nécessaires pour chaque épreuve », dénoncent-ils. Pour impressionner les jeunes prétendants, certains formateurs sensés être avertis par l’ampleur des dégâts humains et matériels enregistrés quotidiennement sur les routes du pays se prévalent des relations étroites qu’ils entretiennent avec les techniciens et ingénieurs désignés par la direction du transport pour se prononcer sur la validité des jeunes en formation de conduite. Ce traitement est exclusivement réservé aux jeunes de sexe masculin. En l’absence d’un contrôle rigoureux, ces pratiques ont toujours cours. La gestion anarchique des auto-écoles à Annaba, le coût de la formation qui diffère d’une école à une autre, des agréments attribués sans enquête sur la moralité des bénéficiaires, sont, entre autres, les défaillances qui caractérisent cette activité qui échappe même au fisc. En janvier dernier, les éléments de la sûreté de daïra de Ben-Badis ont arrêté une gérante d’auto école en flagrant délit de corruption, avait indiqué un communiqué de la cellule de communication de la police qui a précisé que la mise en cause a été placée sous mandat de dépôt après sa présentation par devant le procureur près du tribunal de la même localité.
L’enquête qui a suivi l’arrestation avait révélé une autre victime à qui la mise en cause avait demandé également une somme d’argent pour le même service.

L'EST - 28/04/2013 - B. Salah-Eddine

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Conférence de Med Salah DEMBRI - Eclairages sur l’affaire des otages américains
Actualité suivante »
Annaba: 4 vendeurs de véhicules au marché parallèle arrêtés

Les Commentaires

"Il avait échoué à son permis de conduire. Le permis d'INHUMER lui a été accordé au premier coup de volant".
"Je vous assure que de ne pas avoir son permis de conduire, c'est une preuve de courage: Lorsqu'il y a corruption! On vous donne toujours la place du mort".
"Tous les espoirs son permis, même celui de disparaître".
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires