Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Affaire des salariés licenciés de Transmetbois
Zone Membre
Publicités

Annaba: Affaire des salariés licenciés de Transmetbois

Publié le 19/05/2013
Le député Hocine Bourbia saisit le Gouvernement et l’UGTA - Désormais, l’affaire des travailleurs licenciés de l’entreprise nationale de transformation de métal et du bois « Transmetbois », est le cheval de bataille du député FLN Hocine Bourbia qui a saisi plusieurs ministres et des dirigeants de l’UGTA. En fin de semaine écoulée, des pourparlers sur le licenciement des 300 salariés de « Transmetbois » qui a été fermée avant qu’elle ne soit liquidée, il y a trois ans, ont eu lieu entre le député d’obédience FLN M. Hocine Bourbia et des hauts responsables de la centrale syndicale Aïssat Idire, notamment le premier vice SG chargé des contentieux. D’après le parlementaire à la Chambre basse, contacté par nos soins, le dossier de ces travailleurs licenciés a été longuement évoqué avec les dirigeants de l’UGTA à l’effet de trouver une issue favorable, surtout lorsqu’on sait qu’ils ne sont toujours pas indemnisés. Le député à l’APN, qui a exprimé son inquiétude sur le rythme lent dans le dédommagement de ces ex-salariés par la justice, a toutefois pu mobiliser plus d’un dans la maison de l’UGTA, qui ont manifesté leur aptitude d’intervenir auprès des parties compétentes. Il a été rassuré, dit-il. En effet, le député en question ne cesse d’ailleurs d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur ce sujet épineux. Selon des correspondances transmises à plusieurs ministres, dont nous avons une copie, le député, a saisi entre autres le Premier ministre Abdelmalek Sellal, le ministre de la Justice, Mohamed Chorfi, le ministre de l’Idustrie et de la PME-MI, Cherif Rahmani,et le ministre du Tavail Tayeb Louh.. Notre interlocuteur a précisé que les différents ministres saisis lui ont fait part de ne pouvoir probablement aider les travailleurs licenciés car ils ne peuvent exercer une quelconque pression sur la justice qui tarde à trancher. Il en est de même pour Mohamed Chorfi, ministre de la tutelle qui a expliqué, par ailleurs, qu’il saisira de son côté  le Premier ministre Sellal, seul et unique responsable à pouvoir intervenir dans cette affaire et d’accélérer les procédures d’indemnisation en faveur des ex-salariés, s’il y en a. De ce fait, le député Bourbia prépare d’ores et déjà une réunion avec le Premier ministre, après l’avoir saisi par écrit. A noter que les anciens travailleurs ont du mal à accepter le rythme de leur dédommagement qui accuse un retard « injustifié ». La plupart de ces ex-salariés, mis au chômage forcé, contestent les modalités judiciaires dans leur indemnisation, qualifiées de trop lentes. Ils ne cessent de tenir des sit-in de protestation. Rappelons dans la foulée que sur les 300 travailleurs licenciés, 94 seulement ouvrent droit au dédommagement à hauteur de 250 millions de centimes, du fait que leur entreprise a été liquidée à hauteur de 370 milliards de centimes.

L'EST - 19/05/2013 - Toufik Ouazaa

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: 2013, année de l’environnement
Actualité suivante »
Annaba: Oiseaux migrateurs au lac Fetzara - Le Club vert Annaba Eco s’y intéresse

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires