Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: PRIX À LA CONSOMMATION - La frénésie baisse d’un cran
Zone Membre
Publicités

Annaba: PRIX À LA CONSOMMATION - La frénésie baisse d’un cran

Publié le 14/07/2013
Au 4ème jour du Ramadhan, les prix des produits de première nécessité, ou à large consommation, ont connu une embellie significative, au niveau du marché central de Annaba. La surproduction des fruits et légumes en cette saison propice et l’effet négatif de la chaleur sur la chaîne du poulet ont été les principaux facteurs de l’atténuation des prix. Afin que tout un chacun le sache, le marché central de Annaba, appelé couramment « marché El Hout », est subdivisé dans son agencement en trois secteurs, sur le plan des tarifs. Il y a le secteur des bourses modestes, celui de la classe moyenne et le fameux quartier riche qui donne sur les marchands de dattes. C’est –àdire que, dans un même marché couvert, n’importe quel produit, viande fruit ou légume a trois tarifs différents pour la même qualité. Exemple, au niveau du secteur des bourses modestes, le kilogramme de salade verte ( laitue) est de 60 dinars, dans le secteur moyen il affiche 80 dinars et 100 dinars dans la rangée des riches. Il en est de même pour tous les autres produits, qu’ils soient de la catégorie des viandes, des fruits ou des légumes. Le poulet varie entre 280 DA et 300 DA pour les démunis, entre 320 DA et 330 DA pour les moyens et 350 DA pour la couches des citoyens nantis. La tomate et la pomme de terre, deux légumes de large consommation, ont connu une baisse très significative, atteignant leur plus bas cours depuis plusieurs mois. En effet, le kilogramme de la tomate assez bien calibrée ne dépasse pas les 35 dinars, mais au secteur des riches il affiche jusqu’à 80 dinars. Ce qui est scandaleux. Quant à la pomme de terre, le kilo varie entre 25 et 40 dinars, mais il n’a jamais atteint les 50 dinars, comme certains l’ont laissé entendre. Ce qui demeure également à la portée des bourses modestes, ce sont les poivrons (80 DA/kg) piment (80 DA), betteraves (60 DA), navets (60 DA), choux fleurs (100 DA), carottes (50 DA), haricots verts ( 100 DA) courgettes ( 30 à 50 DA) concombres (60 à 80 DA), oignons (25 à 30 DA) aubergines (60 /80DA). Par contre les haricots à écosser ( grené) ont atteint le plafond en affichant 200 DA)/kg, et les gombos ( Gnaouia ) qui stagnent à 400 DA /kg, malgré qu’elles affichent 300 DA /kg au niveau de certains étals de ce même marché. Les fruits les moins chers demeurent les pêches ( 80 à 150 DA ) kg ), les abricot de label N’gaous ( 80 à 120 DA/ kg et les fraises ( 220 /280 DA kg ). Les cerises sont toujours aux cimes ( 800 à 100 DA/ kg, les figues ( 240 DA kg ) , les melons (140 DA kg ), les pruneaux (260 DA kg), les pommes ( 240 DA kg), le raison ( 260/300 DA), les dattes quant à elles, ont grimpé jusqu’à 800 dinars le kilo pour une certaine variété. Cependant et quelle que soit la qualité de ce produit naturel nourrissant, le prix varié entre 500 DA et 700 DA le kilo. Un autre phénomène, que d’aucuns n’arrivent à expliquer, c’est la montée vertigineuse du coût de l’ail, nonobstant celle du citron. En effet, l’ail qui ne valait que 50 dinars/ kg juste une semaine avant le début du Ramadhan, vaut actuellement six fois plus, soit 300 DA le kilo. Quant au citron il en est de même, de 50 dinars, il a grimpé à 200 DA kg en moins d’une semaine. Les viandes rouges et les abats, qu’ils soient de volaille, d’ovins ou de bovins, demeurent inaccessibles. La viande bovine d’importation affiche 1000 DA /kg, alors que la tarification officielle est de 700 DA /kg, locale elle est de 1500 DA kg. Celle du mouton congelée affiche 1000 DA/ Kg au lieu de 600 DA/ kg fixé par l’Etat, locale elle est toujours à 1500 DA kg ; quant aux abats, ceux de la dinde sont de 850 DA à 1000 DA kg, du poulet 750 DA kg et ovine et bovine 2000 DA kg. La situation que nous venons de donner, prévalait hier en début de matinée sur les différents marché de Annaba et sa périphérie.

L'EST - 14/07/2013 -
Omar Touati

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Suspendus, les 13 agents d’Actel réintégrés
Actualité suivante »
Annaba: Veillées de Ramadhan - Les planches à l’honneur

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires