Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: La poissonnerie livrée aux malfrats
Zone Membre
Publicités

Annaba: La poissonnerie livrée aux malfrats

Publié le 23/07/2013
Une nuée d’individus tenant, au niveau des deux portails de la poissonnerie et des escaliers du marché couvert, vaille que vaille à écouler leur produit, exposé sur des feuilles de papier journal et trimbalé au gré de l’humeur du « vendeur » à la mine peu rassurante, font la loi, depuis le depuis le début du mois sacré de Ramadhan, au vu et au su de tout le monde. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, ces vendeurs illicites demeurent les seuls à ne pas être ciblés par la campagne de lutte contre l’informel lancée depuis un certains temps par la police au centre-ville. Leur comportement digne de la pègre, a poussé ainsi les ménagères à fuir cette structure, située en plein centre ville de Annaba. En effet, la poissonnerie du marché couvert, un lieu jadis très fréquenté par une clientèle qui trouvait toute les commodités requises répondant à cette activité, a vu son environnement se dégrader et envahi ces derniers temps par une race de commerçants à l’aspect de prédateurs pour ne ressembler actuellement qu’à un endroit sordide. Plus grave encore, aujourd’hui, les deux entrées de la poissonnerie sont carrément squattées par des individus, qui filtrent en quelque sorte toutes personnes désireuses de faire ses emplettes. Se sentant menacée, la clientèle est vivement exaspérée par un tel comportement ou le respect de la personne humaine frise l’insulte. “Cette structure a perdu beaucoup de son image, en raison d’une situation totalement anarchique. Plus ici, et devant l’absence des pouvoirs publics, c’est la loi de la jungle qui règne. D’ailleurs, chaque jour, des bagarres à l’arme blanche sous les regards terrorisés de la gent féminine, éclatent pour un oui ou un non entre ces vendeurs occasionnels”, a tenu à dénoncer un commerçant qui occupe les lieux depuis plus de 30 ans. A l’intérieur de la poissonnerie où une odeur nauséabonde se dégage et agresse les narines, les étalages comme les lieux sont totalement vides, à l’exception des amateurs de la pêche qui s’y rendent pour s’approvisionner qui en ligne de pêche, qui en hameçons et qui en leurres. Devant cette situation à la limite de l’intolérable, les clients préfèrent, aujourd’hui, acheter leur poisson ailleurs, du côté de l’avant-port par exemple, qu’en cet endroit où les moindres mesures de propreté et de préservation de la santé publique, sont complètement et entièrement ignorées pour ne pas dire bafouées. En un mot, la poissonnerie du marché couvert de Annaba est devenue infréquentable et demande l’intervention des pouvoirs publics.

L'EST - 23/07/2013 -  B. Salah-Eddine

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Symbole de notre souveraineté - L’emblème national offensé
Actualité suivante »
Annaba: ACCUSÉ DE TRAFIC DE VISAS - Un employé de l’ambassade d’Algérie à Washington condamné

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires