Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Des vendeurs de brochettes investissent le Cours de la Rév...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Des vendeurs de brochettes investissent le Cours de la Révolution

Publié le 04/08/2013
Depuis le début du mois sacré du Ramadhan, des citoyens n’ont cessé d’attirer notre attention à propos d’un phénomène insolite sur le Cours de la Révolution. Il s’agit de l’implantation d’une « Chaouèya » ( barbecue), sous les arcades, entre le restaurant « la Potinière » et la brasserie « le Maxeville ». Chaque début de soirée donc, vers 22 heures, juste après la prière des Taraouihs, des nuages de fumée empestante, envahissent l’ensemble de l’environnement. Ceux qui en pâtissent le plus, ce sont les familles attablées à la crémerie qui fait face au fastfood, reconvertir en marchand de brochettes, les nombreux passants, la clientèle du café « Malouf » y attenant et même les policiers de faction à l’angle du Cours et de la rue Asla Hocine ( ex Thiers). Suite aux doléances de nombreux citoyens au niveau de nos bureaux, nous avons alerté le président de l’APC de Annaba, dès le début. Ce dernier à son tour, alertée le chef du secteur I, responsable territorialement de la gestion de cette partie de la ville, afin de mettre fin à cette atteinte flagrante au bien être et à la santé du citoyen. Bien que sommé à plusieurs reprises de mettre fin à son activité polluante, par le chef du secteur I, le contrevenant continua de plus belle son activité. Ce qui contraignit le P/APC, de lui promulgner une réquisition au niveau de la police, de la 2ème sûreté urbaine. En tout et pour tout, il ne cessa qu’une seule soirée ( nuit du jeudi à vendredi), pour reprendre de plus belle vendredi soir, au grand dam des nombreux habitués des lieux. Et là, une question se pose. Il a-t-il une autorité dans cette ville ? Car ce manquement grave au bien être des administrés, à l’environnement, au cadre de vie, et même à la santé de la population, fut signalé au wali en personne. Ce dernier a même donné des instructions au maire, pour mettre fin à ce phénomène insalubre, qui indispose les gens, et porte une grave atteinte à la renommée du Cours de la Révolution. Où les « chaouayate », si l’on n’arrêtait pas le phénomène à temps, prendrait des proportions plus amples, d’autant plus que chez nous on a la mauvaise habitude de faire « comme son voisin ou de déménager ». Malheureusement, les instructions du Maire sont restées lettre morte, et les gens continuent d’être empestés. Tout de même, il est inconcevable que le maire, premier magistrat de la ville, ne se fasse pas écouter, et voit ses instructions reléguées aux quatre vents, malgré les recommandations formelles du chef de l’exécutif depuis plus de dix jours. Et nous concluons par cette sublime citation du philosophe allemand Liebnitz, « Sans ordre et sans discipline, il y’a point de travail efficace possible ». Par ailleurs, nonobstant, le barbecue à l’air libre sous les arcades du Cours de la Révolutions, il en existe beaucoup d’autres à travers le centre-ville. Non seulement les vendeurs de chawarma sur les trottoirs, mais surtout ceux des brochettes et des merguez qui n’en portent que le nom, au niveau pratiquement de l’ensemble du centre- ville. Nous citons entre –autres, la Place Hacène – Nouri ( rond Point ex : Maria – Favre), les Allées du 17 octobre ( ex Guynener ) près du parking du 19 juin, la place stanbouli, square de la Colonne, et une multitude d’autres, qui s’étalent jusqu’aux quartiers périphériques de la ville, à l’image de la cité Didouche Mourad ( ex Lauriers Roses) , Oued D’heb, 8 mai 1945, Cité Ausaz, pour ne citer que les plus apparents.

L'EST - 04/08/2013 - Omar Touati

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: ArcelorMittal - La date de la grève se décidera demain
Actualité suivante »
Annaba: Parking sauvage - Le diktat des vigiles

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires