Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. LA CRISE À ARCELORMITTAL NE CONNAIT PAS SON ÉPILOGUE
Zone Membre
Publicités

Annaba. LA CRISE À ARCELORMITTAL NE CONNAIT PAS SON ÉPILOGUE

Publié le 13/08/2013
Le syndicat tient une conférence de presse ce matin  -   Vu la crise que traverse le complexe sidérurgique d’El Hadjar, opposant la direction générale au partenaire social, le syndicat d’entreprise tient une conférence de presse aujourd’hui à partir de 10h00 à l’effet d’éclaircir un tant soit peu la situation actuelle. Syndicalistes, coordinateurs d’unités de production et membres du comité de participation à ArcelorMittal rencontrent la presse locale pour dire « les quatre vérités » sur cette crise qui dégénère depuis plus de 4 mois. Selon le communiqué de presse parvenu hier à notre rédaction, la rencontre se tiendra au niveau du local syndical de l’usine. L’ordre du jour, selon le même communiqué, est la situation actuelle de l’entreprise, la plate-forme de revendications, les démarches entreprises quant au préavis de grève prévue pour le 27 du mois en cours. Une conférence qui devra, il faut le dire, animée par le secrétaire général du syndicat d’entreprise, désigné par l’UGTA, KECHICHI Daoud. Pour mémoire, la commission paritaire du complexe, regroupant 5 membres de la direction générale et 5 autres du syndicat, s’est réunie dernièrement pour étudier entre autres les conditions socio professionnelles de 5 400 travailleurs en vue de trouver une sortie à cette crise. Cette rencontre n’a pas abouti. A l’instar d’ailleurs des multiples rencontres de dialogue et de négociations pacifiques entamées entre toutes les parties depuis notamment trois mois, et qui ont échoué face à l’intransigeance de l’employeur, puisque celui-ci considère que le syndicat d’entreprise est faible et qu’il ne mérite pas qu’on réponde favorablement à ses doléances. La réaction du partenaire social a été immédiate : l’arrêt total de la production dans quelques jours. Dans le même sillage, il faut le rappeler, le secrétaire général du syndicat d’entreprise d’ArcelorMittal Tahar Chaouch Tahar, élu par une assemblée générale élective en bonne et due forme a été destitué sur décision du bureau de l’Union locale de Sidi Amar affiliée à l’UGTA. Il emble que l’échec dans le dialogue et les négociations avec l’employeur, met de l’huile sur le feu, et pousse le partenaire social à la radicalisation dans le but de gagner la bataille. Entretemps, le complexe sidérurgique d’El Hadjar, lequel tend vers la renationalisation par le gouvernement, est secoué depuis deux mois par une vive tension ouvrière. Visiblement, la crise ne semble pas connaitre son épilogue, du moins pour les mois à venir.
L'EST - 13/08/2013 - Toufik Ouazaa

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. ROND POINT DE LA PLACE AHCÈNE NOURI - Sens giratoire ou aire de stationnement ?
Actualité suivante »
Annaba. SÉCURITÉ DES BAIGNEURS - Les gardes-côtes s’impliquent davantage

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires