Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Conflit ArcelorMittal / syndicat - Branle-bas de combat à l...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Conflit ArcelorMittal / syndicat - Branle-bas de combat à la direction générale

Publié le 02/09/2013
Depuis l’ultimatum accordé par le syndicat d’entreprise avant le déclenchement de la grève, c’est le branle-bas de combat à la direction générale du complexe sidérurgique ArcelorMittal. Une agitation sans précédent donnant lieu à des rencontres régulières entre des hauts responsables de l’usine, à l’effet de trouver un compromis qui pourrait éviter un recours au débrayage. C’est du moins ce que laissent entendre les dernières informations issues de la direction générale du complexe. Cependant, à moins de 72 heures du déclenchement de la grève, aucune décision n’a été prise par la direction générale, à propos de la plate forme de revendications du syndicat d’entreprise, seule solution qui pourrait inévitablement suspendre le mouvement de grève, selon les représentants des employés. Une plate-forme à titre d’information, sérieusement imposée par le syndicat, mais vivement critiquée par la direction générale, étant donné la situation financière dans laquelle se trouve l’usine. Paradoxalement à l’idée conçue par la direction générale refusant une augmentation jugée conséquente, les responsables proposent autant que possible davantage de négociations. Cependant ces dernières risquent de butter prochainement sans trouver une issue de la crise. D’ailleurs, c’est la politique élaborée constamment par la direction générale, qui a trait essentiellement à gagner d’une part le maximum de timing et d’autre part annuler, petit à petit le mouvement de grève, considérée aux yeux du syndicat d’entreprise comme une obligation pour faire valoir le droit des employés. Un droit qui a de tout le temps été bafoué en raison d’un manque flagrant de détermination des syndicalistes, souvent contrariés  par des décisions  qui vont souvent à l’encontre de leur volonté, indique-t-on. A quelques heures seulement du déclenchement de la grève, plusieurs spécialistes discréditent la volonté de l’actuel syndicat d’annoncer le débrayage pour la seule raison que ce dernier, a été imposé par des gens qui ne pensent jamais aux intérêts des employés.

 L'EST - 02/09/2013 - Boufessioua Sofiane 

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Conduite en état d’ivresse - Il est rattrapé 7 mois plus tard et emprisonné
Actualité suivante »
Annaba: Dépérissement total d’un patrimoine culturel - La ville ne possède plus de salles de cinéma

Les Commentaires

cette entreprise que feu BOUMEDIENNE la bâtie avais dit qu'elle sera un grand atelier d'apprentissage pour la région est du paye
il avait dit la même chose pour SNVI ROUIBA au centre et la SONELEC A SIDI-BELABES
ce président était le président de tous les algériens
cette entreprise qui agonie ce n'ai pas a cause d'un problème de financement ou de travailleur qui ne produise pas beaucoup ou que l’outil de production n'ai pas optimiser;rentable;performant;;;;;ces mots la que je les appels "kharkhouring"
mais plutôt une très mauvaise intention de notre état qui se lave les main pour effacer toute trace d'un homme qui nous a donner opportunité d'avoir un outil qui a prouver ses performance mes malheureusement en na pas su le préserver
et maintenant il et dans les main d'enfant gâter quand n'a pas sus éduquer suffisamment et Mr BOUTEF pourra ce réjouir le jour ou le haut fourneaux va s'éteindre
"A lire absolument Seybousetimes 704 p3"

Que sont devenus les milliards euros empochés par ArcelorMittal durant cette décennie?...Dark Vador est passé par là!.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires