Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Remous à l’UFC - Des étudiants ballottés et des indemnités ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Remous à l’UFC - Des étudiants ballottés et des indemnités impayées

Publié le 11/09/2013
L’université de la formation continue (UFC) vit ces dernières semaines au rythme d’un malaise lié aux différents problèmes auxquels font face les employés de l’administration ainsi que les étudiants, depuis la transformation du campus à une base de vie au profit des employés étrangers chargés de la construction du futur hôtel Sheraton. D’après une source d’information proche du dossier, un sérieux conflit couve entre les employés et le directeur de l’UFC  de Annaba, en raison du retard accusé dans le versement lié à l’indemnité des concours professionnels. Cette indemnité qui a trait aux examens professionnels  de l’année 2009-2010, devait normalement être versée  à l’ensemble du personnel,  le mois de juillet dernier. Mais jusqu’à présent une minorité en a bénéficié  seulement. Le directeur de l’institut sollicité par le personnel afin de faire toute la lumière sur les raisons de ce retard ainsi que le barème mis en place par la tutelle, refuse catégoriquement d’apporter des explications sur le problème. Selon la même source, les quelques employés ayant bénéficié de cette indemnité, n’avaient perçu que 2500DA. Cette somme est jugée nettement inférieure au barème mis en place par le ministère, s’élevant à 500DA l’examen. Cependant, devant le refus catégorique du directeur de donner des explications, le personnel s’interroge, où est parti l’argent d’indemnité du personnel dit-il ? Par ailleurs, depuis le mois de juillet l’UFC, est aux abonnés absents. En effet, notre source indique également que le personnel de l’administration attend toujours son transfert vers l’ex-CITAM prévu pourtant pour le mois de juillet passé. Dès lors, le personnel après avoir plié bagage, est resté sans locaux pour pouvoir poursuivre ses fonctions. Conséquence de cette situation des plus graves, les nouveaux inscrits et les étudiants devant présenter les examens de rattrapage sont ballottés depuis cette période entre les deux instituts. Le hic, c’est qu’aucune décision n’a été prise par l’administration pour parer au problème d’autant plus que des étudiants en fin de cycle devaient remettre les mémoires de fin d’étude incessamment, précise-t-on. Cette situation est due essentiellement au fait que l’UFC ait cédé les lieux au profit des ouvriers japonais. A titre d’information,  il était question au début de la transformation seulement d’une partie de l’institut en un dortoir. Le lancement d’aménagement de l’institut avait, rappelons-le, provoqué la colère et l’indignation du personnel, considérant que ce geste était une violation du campus universitaire. Pour éviter la pression subie par la direction de l’institut dont le recteur de l’université ainsi que les responsables locaux de la wilaya, il a été décidé de changer carrément l’entrée aux personnels de l’administration. Des escaliers de fortune ont été construits en vitesse et avec les moyens du bord. Une solution qui n’a duré que quelques semaines, avant que l’institut ne soit transformé entièrement en une base de vie au mépris et des employés et des étudiants.

L'EST - 11/09/2013 -
Boufessioua Sofiane

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Patrimoine immobilier - Où va l’argent de la taxe d’habitation ?
Actualité suivante »
Annaba: Tahmi - “Le CREPS livré dans une année”

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires