Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: DES SYNDICALISTES ORGANISENT UN SIT-IN DEVANT L’UGTA - Ils ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: DES SYNDICALISTES ORGANISENT UN SIT-IN DEVANT L’UGTA - Ils demandent le départ de Menadi et Hmarniya

Publié le 24/09/2013
Pour avoir commencé à «chercher noise » au secrétaire général du syndicat d’ArcelorMittal Kechichi Daoud en vue de l’évincer, plusieurs syndicalistes, coordinateurs d’unités de production et membres du CP ont tenu hier un sit-in de protestation devant les portes de l’Union de wilaya UGTA. Au cours de leur action, les délégués protestataires ont réclamé le départ pur et simple du premier responsable de l’Union de wilaya Hmarniya Tayeb et le dirigeant « illégal » de l’Union locale de Sidi Amar Aissa Menadi, lesquels s’immiscent intentionnellement dans les affaires de l’Usine. Car, à peine la tête sortie de l’eau, et ce après des mois de crise avec le partenaire étranger d’ArcelorMittal, le syndicat d’Entreprise semble entrer dans une nouvelle phase plus délicate. Il s’agit tout bonnement d’un combat et pourquoi pas une guerre acharnée pour le retrait de confiance au SG du syndicat d’Entreprise, Kechichi Daoud. Selon nos sources d’information, ce dernier est bel et bien dans le collimateur de sa hiérarchie, l’UGTA. Celle-ci a appelé les 29 sections syndicales à se mobiliser en vue de l’écarter de la scène syndicale du complexe une fois pour toute. Chose faite. Car, 9 sections syndicales « alliées » ont déjà signé la pétition du retrait de confiance au SG du syndicat du géant de l’acier. L’opération est toujours en cours, signalent nos sources, au moment où 14 autres sections ont été gelées pour avoir refusé ce « complot ». Motif et contexte de cette volte-face de la centrale syndicale, indiquent les mêmes sources, c’est la signature unilatérale du pacte de stabilité sociale, par le SG du syndicat, avec l’employeur, sans pour autant avoir eu recours à sa hiérarchie pour des conseils. D’autres sources diront que le SG du syndicat n’a pas respecté justement les conseils de l’UGTA et le Gouvernement sur cette même question. Dans ce contexte, on nous fait savoir que le pacte de stabilité sociale dans sa version finale est une affaire d’Etat dont le consentement et la signature reviennent au Gouvernement et l’UGTA. Ce qui signifie que le SG en question, imposé il y a deux mois par cette même Union de wilaya UGTA, a précipité les choses contre la volonté de sa hiérarchie et a fortiori, le gouvernement. Ce qui explique donc la colère de ceux-ci et leur volonté de l’évincer, comme c’était le cas auparavant pour le véritable SG Tahar Chaouch Tahar, élu pourtant de façon légale, honnête, démocratique et dans la transparence, dit-on. D’après les informations qui circulent dans le complexe d’ArcelorMittal, le retour de Tahar Chaouch Tahar à la tête du premier syndicat dans le pays, est fort possible. De son côté, le SG du syndicat actuel, se sentant être l’objet d’une cible imminente à évincer le plus tôt possible, a donc rassemblé ses sympathisants syndicalistes et des centaines de travailleurs pour protester aux portes de l’Union de wilaya où ils ont déclaré la guerre contre les corrompus et les affairistes qui s’efforcent de ruiner l’usine sidérurgique d’El-Hadjar, allusion faite à Hmarniya et Menadi connus par leurs « gains illicites ». Ces derniers sont accusés par les contestataires de « magouilles » tentant vaille que vaille de revenir à ArcelorMittal et imposer leur diktat à l’approche de la recapitalisation du complexe par l’Etat voulant. Mais le SG du syndicat a fermé toutes les portes devant leurs tentatives malveillantes qui visent ainsi à satisfaire leurs ambitions personnelles et celles de leurs alliés, sans aucune considération des préoccupations socioprofessionnelles des travailleurs et l’économie du pays. De plus, Kechichi a appelé les 5 400 salariés du complexe à être attentifs et faire face à toute velléité pouvant porter atteinte à l’usine en vue de la déstabiliser, et ce en se mobilisant ensemble afin de protéger l’entreprise. Qui croire ? En tout état de cause, une nouvelle crise s’est déclenchée après une accalmie de quelques jours !

L'EST - 24/09/2013 -
Toufik Ouazaa

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: EL BOUNI - Une mineure, enlevée et violée par six individus
Actualité suivante »
Annaba: La cinémathèque bientôt opérationnelle

Les Commentaires

Franchement!!!!!!!!!!!!!!!je n'aime pas etre representé par Menade et sa suite.
Dark Vador la force du mal côté obscur, son ombre est toujours là ou on ne l'attend pas.
La prophétie de l'élu semble avoir été mal interprétée par les jedi, lors d'une convention Star Wars, est sommée de choisir entre le bien et le mal.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires