Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Ecole primaire “Les frères Ayat” - Panique lors d’une tent...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Ecole primaire “Les frères Ayat” - Panique lors d’une tentative d’expulsion d’une enseignante

Publié le 30/10/2013
Une tentative d’expulsion d’une enseignante d’un des logements de fonction implantés à l’intérieur de l’enceinte de l’école primaire « Les frères Ayat », ex-Ben Boulaid, a failli virer au drame, hier vers 11h, lorsque l’institutrice dans un geste de colère, a fait preuve d’une résistance farouche contre les forces de l’ordre dépêchés en renfort pour appliquer une décision de justice non sans provoquer une véritable panique au milieu des élèves de l’école. Tout d’abord, des négociations ont été engagées par l’officier de police chargé de l’opération d’expulsion. Ce dernier, a sommé  l’enseignante à vider le logement de fonction qu’elle refuse de libérer depuis que la justice a prononcé son verdict. Ne voulant rien savoir, elle finit par lâcher un chien de race Pitbull sur les policiers qui préparaient l’opération d’intervention. Le chien dangereux s’est attaqué aux policiers, qui l’ont abattu sur le champ de deux balles. L’opération d’expulsion, a aussitôt pris une autre tournure alors que les élèves étaient jusque-là toujours dans les salles de classe. Refusant toujours d’obtempérer, l’enseignante hors d’elle, ramène cette fois-ci une bouteille de gaz défiant et narguant les forces de l’ordre. Elle menace de mettre le feu et faire tout exploser si les policiers refusent de renoncer. C’est ainsi que les élèves affolés ont été évacués par les policiers à l’effet d’éviter le pire. Leurs parents ayant eu vent de ce qui se déroulait à l’intérieur de l’établissement, s’étaient rendus sur le lieu bien avant leur évacuation. Certains, ont même trouvé leurs enfants dans un état de choc indescriptible. Du coup, ils se sont mis en colère contre les responsables de l’école et de surcroit à l’encontre des forces de l’ordre qui ont semé la panique en présence des élèves. Un couple rencontré sur le lieu du spectacle nous a déclaré « que les policiers ont le droit d’appliquer une décision de justice, mais ils auraient dû attendre la sortie des élèves au lieu de les terroriser » et d’ajouter « comment les décideurs de cette expulsion prennent-ils autant de risque sans tenir compte des conséquences qui peuvent être dramatiques pour nos enfants. C’est de l’excès de zèle ». Au terme de l’opération, les forces de l’ordre, pour éviter le pire, se sont rétractés.

 L'EST - 30/10/2013 - Boufessioua Sofiane 

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Boukhadra - Des encombrements gratuits perturbent la circulation
Actualité suivante »
Annaba: Lutte contre la vente des drogues - Une saisie record de 30 kg effectuée à El-Hadjar

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires