Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: La folle nuit “CARIOCA”
Zone Membre
Publicités

Annaba: La folle nuit “CARIOCA”

Publié le 21/11/2013
Finalement tout s’est bien passé, à part quatre accidents. Pendant que tout le peuple algérien suivait les péripéties de la confrontation algéro-burkinabé, les policiers mobilisés en H 24 n’avaient pas donné le temps à quelques têtes brûlées d’agir, croyant en la liberté d’action. Malheureusement pour eux et heureusement pour le reste des citoyens, leurs actions néfastes ont abouti par des arrestations, ci ce n’est par un examen de leur situation. Le Chef de la Sûreté de Wilaya en personne, que nous avons remarqué sur le terrain bien après la fin du match, veillait au grain. Tous les commissariats intra et extra muros, ainsi que les sûretés de daïras ont passé la nuit à contrôler toutes les personnes suspectes et surtout appréhender quelques voyous porteurs d’armes blanches ou détenteurs de drogue afin de préserver l’ordre public et protéger les paisibles citoyens contre leurs agissements négatifs. Pendant que les data-show transmettaient le match, que les jeunes hurlaient leurs encouragement à leur équipe, maintenant mondialiste, d’autres se voyaient emmener aux commissariats pour y être soumis au fichier. Les rues de la ville tremblaient après la victoire des Verts, des cortèges innombrables de voitures, camions et de motos sillonnaient la ville. On a même remarqué des camions citernes et des chargeurs sur lesquels étaient perchés de petits gamins au risque de chuter. Des jeunes filles agrippées au toit de la voiture, la moitié du corps reposant sur la portière chantaient la gloire de l’Algérie. Les youyous étaient lancés des balcons et chacun et chacune donnait libre cours à sa joie. Les malfrats quant à eux, parmi lesquels un voleur de portable âgé de 17 ans, récidiviste était mis hors d’état de nuire par les agents du 6éme en même temps que l’examen, de situation de 5 personnes. Les gars du 7ème quant à eux passaient au filtre 52 personnes et rejoignaient ceux du 2ème qui avaient surpris un bonhomme armé d’un fusil traditionnel et 2 porteurs de couteaux. Les accidents qu’on attendait avec cet afflux de gens dans la rue, s’étaient finalement réduits à quatre causant le décès d’un jeune de 17 ans à El Bouni et des blessures à cinq autres à El Bouni également et à la Plaine Ouest.

 L'EST - 21/11/2013 - Ounissi Manel

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: PERTURBATIONS DE L’AEP - Le consommateur, éternel dindon de la farce
Actualité suivante »
Annaba: Cour d’Annaba - Le service des extraits du casier judiciaire submergé

Les Commentaires

Bon travail des services de sécurité. C'est comme cela que ca doit être, non seulement lors d'événements majeurs, mais également au quotidien. La sécurité du citoyen doit être au-dessus de tout le reste.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires