Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Foncier - Nécessité d’une gestion rationnelle et transparen...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Foncier - Nécessité d’une gestion rationnelle et transparente

Publié le 24/11/2013
Le porte-feuille foncier de la wilaya de Annaba nécessite aujourd’hui plus que jamais, une gestion rationnelle et transparente  dans le but de permettre la réalisation concrète et complète des programmes de développement. Il n’est pas étonnant de relever que plusieurs projets de développement d’intérêt général datant de la dernière décennie, n’ont pas été encore lancés à cause d’un déficit du foncier. Une explication qui ne tient pas la route et n’accorde aucun crédit aux responsables concernés, en premier, les walis . Des terrains d’assiette d’une grande importance foncière, sont attribués  en catimini, de temps à autre, au chef lieu de wilaya ou dans sa zone périphérique, sans qu’on pense au devenir des  projets d’équipements collectifs ou autres destinés au service public. Les mesures initiées par l’Etat, en matière d’investissement, contenues dans la loi n° 11-11 du 18 Juillet 2011 portant loi de finances complémentaire pour 2011et publiée au Journal officiel n° 40, n’ont pas donné lieu à Annaba à la prise de dispositions nécessaires en vue de gérer convenablement le portefeuille foncier de la foncière (CALPIREF). En d’autres termes, les terrains relevant du domaine privé de l’Etat, y compris ceux situés dans les zones d’expansion touristique (ZET) et les villes nouvelles, ceux disponibles à l’intérieur des zones industrielles et des zones d’activités commerciales, les actifs résiduels des entreprises autonomes et non autonomes dissoutes et les actifs excédentaires des entreprises publiques économiques en activité, devraient susciter une grande attention des pouvoirs publics soucieux de l’intérêt général et sa promotion. L’information des investisseurs potentiels publics et privés, en ce qui concerne la disponibilité des terrains d’assiette est plus qu’indispensable pour permettre une relance du développement . Le CALPIREF, un des intervenants et  décideurs dans le dossier du foncier, aux côtés des services des domaines, n’a rendu public aucun résultat de ses activités depuis le 06 décembre 2011, à l’exception de la séance de travail qu’il avait tenue après sa réactivation sous la présidence de Monsieur El Ghazi Mohamed, l’ex wali de Annaba et l’actuel ministre chargé de la réforme du service public. L’opacité qui a marqué jusqu’ici la gestion du dossier du foncier, est d’ailleurs à l’origine d’interrogations en rapport avec le développement de la région.

L'EST - 24/11/2013 - Hocine Akli

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Agression d’une élève du lycée Moubarek El Mili - L’auteur arrêté et son complice activement recherché
Actualité suivante »
Annaba: SNLB - Les indemnisations des licenciés trainent toujours

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires