Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Conduites d’eau potable en plomb - Risque sanitaire dans le...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Conduites d’eau potable en plomb - Risque sanitaire dans les écoles primaires

Publié le 25/11/2013
L’attentisme visant la réfection des écoles primaires de la commune d’Annaba, plus de 70 établissement, notamment les infrastructures remontant au colonialisme, fait courir un risque sanitaire certain, aux enfants. Ce risque relève des conduites d’eau potable en plomb. Un matériau peut-être utile en son temps mais est au même titre que d’autres matériau faisant peser un risque à la santé au fil du temps. En effet, il est admis et depuis longtemps que l’eau finit toujours par entraîner des particules de ce plomb qui finissent dans l’organisme de celui qui boit de cette eau. L’amiante aussi en son temps avait été pris pour le matériau miracle jusqu’à ce que l’on s’aperçoive de sa nocivité et de ce qui en découlait pour la santé publique. Le plomb aussi et l’on s’étonne maintenant de « l’oubli » relatif à ces conduites, dont certaines approchent le siècle d’âge. Pourtant ce n’est plus le Moyen-âge où l’on pensait qu’ingérer du mercure conférait l’immortalité mais allez le dire à quelqu’un qui ne s’intéresse qu’aux moyens de s’emplir les poches, tous ces responsables et élus rapides à déclamer des discours creux et extrêmement lents à faire face à leurs responsabilités sinon les ignorant complètement. Dès sa prise de fonction, le maire actuel avait mis la réfection des écoles en priorité sur sa feuille de route et réunit les chefs d’établissement pour justement résoudre ce problème qui concerne aussi l’étanchéité, le chauffage, la peinture, la vitrerie, etc. Malheureusement tout reste en l’état malgré les risques certains et quotidiens pour la santé des élèves. Pourquoi ? Tout simplement à cause de la procédure administrative pour entamer ces travaux. Le maire peut décider d’un travail d’urgence mais la procédure peut durer plusieurs mois pour que cette décision soit appliquée et il y a une foule d’intervenants, des parasites plutôt, participant par incompétence mais surtout par intérêt personnel, à cette lenteur. En effet, comment croire autre chose quand le budget pour cette réfection des écoles attend depuis près de 7 ans d’être dépensé. L’urgence remonte à plus loin encore, à l’année 2001 et douze années après, la situation est au même point et touche de plus en plus d’établissements de construction récente. En fait, la gabegie dans ce secteur des équipements publics est telle que certaines infrastructures, pourtant neuves ayant 4 ans d’âge, menacent ruine et ne sont en rien conformes aux normes de construction. L’inconscience de tous ceux qui participent directement ou indirectement à cette situation, leur fait oublier que leurs propres enfants sont menacés par les risques induits ; croyez-vous qu’ils vont penser aux enfants des autres ?.

 L'EST - 25/11/2013 - Ammar Nadir

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: SNLB - Les indemnisations des licenciés trainent toujours
Actualité suivante »
Annaba: Réseau du gaz naturel - Plus de 900 foyers en zones enclavées prochainement raccordés

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires