Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: EX-GALERIES ALGÉRIENNES - Les locataires crient à l’arnaque
Zone Membre
Publicités

Annaba: EX-GALERIES ALGÉRIENNES - Les locataires crient à l’arnaque

Publié le 05/01/2014
C’est à force de banderoles et de documents brandis entre les mains que les 74 locataires des  stands situés au sein des ex-Galeries Algériennes revendiquent la prise en charge des locaux par les services étatiques et les libèrent de l’emprise d’une « société privée » qui gère les lieux depuis 2002. Mais en fait comment a-t-elle réussi à s’accaparer cette structure commerciale et à réclamer des loyers mensuels faramineux. Un gérant vient ramasser les loyers à  chaque fin de mois et remet une sorte de reçu sans cachet humide, ni entête, portant seulement le nom du locataire, la somme versée et la retenue de la TVA de 17%. Somme qui devrait être versée au Trésor public. Toujours selon leurs dires, cette situation perdure depuis 2002. Depuis ce temps, elle s’est définitivement installée, tout comme au Super Marché.  Le mouvement de protestation initié par ces jeunes sur le Cours, a pour but d’attirer l’attention des autorités compétentes afin de démêler le vrai du faux. Leurs réclamations sont très simples, se voir pris en charge par les services des Domaines ou de l’APC quitte à payer un loyer plus élevé. Pour eux il est inconcevable qu’un bien de l’Etat soit exploité par un particulier.

lestrepublicain -  05 janvier 2014 - Ounissi Manel

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: ATTEINTES AUX LOIS - Une vraie crise d’autorité
Actualité suivante »
Annaba: SIDI SALEM - Les plages dans un état de dégradation totale

Les Commentaires

IL FAUT DIRE NON AU TRAMWAY SUR LE COURS
Bonjour,

Une année nouvelle commence par un gros problème. des gens de l’extérieur qui ne connaissent même pas cette ville, décident sans tenir compte de ces habitants. Ce projet ne va pas dans le sens des intérêts de notre collectivité. il répond plus exactement à un besoin de gens assoiffes de pouvoir et qui décident à la place des concernés. Malheureusement pour eux , cette fois si, rien ne se passera comme ils l’ont prévu. je suis néanmoins très satisfait de la levée de bouclier face à cette décision arbitraire qui offusque l’ensemble de notre population. D’abord , ce projet peut être contourné par un autre tracé. Le cours sera préservé et on ne parlera plus. Maintenant, si cette décision est maintenue. Cette affaire peut éventuellement mobiliser toute une ville et les conséquence ne peuvent être prévisible. Cette fois, nous sommes convaincu que cette décision n’aboutira pas à moins que l’on ne passe sur nous avec de bulldozers. Nous ne lâcherons pas prise pour défendre notre patrimoine, notre environnement. Les associations, les citoyens se sont levés pour dire non à ce projet. J’espère que notre unité se fera contre cette décision qui tend à nous mettre devant le fait accompli.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires