Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: CITE OUED FORCHA - L’éclairage public fait toujours défaut
Zone Membre
Publicités

Annaba: CITE OUED FORCHA - L’éclairage public fait toujours défaut

Publié le 20/01/2014
Exceptés les logements « CNEP » situés à la cité Oued Forcha, qui ont connu récemment des travaux de rénovation de l’éclairage public par la pose de
nouveaux poteaux électriques au design singulier, certains sites à l’exemple des 700 logements et quelques lotissements, continuent de plonger presque
dans le noir. Ces habitations où l’éclairage est quasiment inexistant sont devenues au fil du temps le lieu de prédilection des agresseurs qui accomplissent,
avant de prendre la fuite, leur forfait à la faveur de l’obscurité qui y règne. « Pourquoi la cité Oued Forcha n’est pas aussi éclairée que les autres quartiers de la ville des jujubes ? », s’interrogent certains riverains qui se sentent lésés. Et de poursuivre : « Nombre de citoyens qui s’apprêtent à rentrer chez eux rencontrent sur leur chemin mal éclairé soit un agresseur soit une meute de chiens. Le comble de l’ironie c’est que certains d’entre eux, notamment les personnes âgées, myopes et presbytes sont tombées dans des trous béants dans lesquels elles ont vu tantôt leurs jambes tantôt leurs pieds fracturés ». Par ailleurs, les travaux de rénovation de cet éclairage public, a-t-on constaté, sont à l’arrêt depuis belle lurette. Le commun des mortels se demande pourquoi cette opération qui a démarré dans de bonnes conditions et qui a trouvé un  écho favorable parmi la population s’est vite interrompue. Et, pourtant une importante enveloppe financière a été dégagée par les services compétents pour faire de cette importante agglomération une des plus éclairées de la Coquette. Pour ce faire, tout le monde s’accorde à dire qu’il est temps d’achever cette réalisation dans les délais impartis de permettre aux habitants de ne plus avoir peur à la tombée de la nuit. Sur un autre registre, plusieurs espaces verts qui méritent d’être entretenus sont abandonnés et sont devenus par la force des choses, des lieux de pâturages aussi bien pour les bovins que pour les ovins. « Qu’une attention particulière soit accordée par les services concernés pour entretenir, en collaboration avec les riverains, ces espaces combien importants pour l’environnement et l’embellissement de notre cité », ont tenu ces riverains à porter leurs doléances aux responsables locaux.

lestrepublicain.com - 20 janvier 2014 - Nejmedine Zéroug

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: CITÉ RYM - Le port de bottes y est obligatoire
Actualité suivante »
Annaba: EX-KIMIAL- Nouvelle enquête sur le scandale des 195 milliards

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires