Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: CONSULAT GÉNÉRAL DE FRANCE À ANNABA - Jusqu’à preuve du con...
Zone Membre
Publicités

Annaba: CONSULAT GÉNÉRAL DE FRANCE À ANNABA - Jusqu’à preuve du contraire, la rumeur

Publié le 22/02/2014
Le consul général de France à Annaba serait partant, si l’on croit certaines informations qui restent à confirmer. Contacté, Mr Sameh Safety se refuse à tout commentaire. Serait-il sur le départ ?  Un départ qui surprendrait plus d’un, d’autant plus qu’il jouit d’une excellente réputation, tant du côté des ressortissants français que du côté de nos compatriotes. Mais, depuis la rumeur fait jaser et beaucoup de ‘’précisions’’ restent au conditionnel. Nombre de ressortissants français, croisés hier à l’occasion d’une rencontre avec Pouria Amirshahi, député de la 9ème circonscription des Français de l’étranger, ont été très surpris par ce qui s’apparente à un règlement de comptes, selon eux. Beaucoup de ressortissants français attendent une réaction officielle de la part de Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, lequel semble-t-il, est beaucoup plus pris par les événements qui se déroulent actuellement en Ukraine. De fil en aiguille, il est évident que le consul général de France dérange… Son action ne s’est pas limitée uniquement à l’amélioration des conditions d’accueil des demandeurs de visa. Beaucoup de choses ont changé depuis  son installation à la tête du consulat général de France à Annaba en octobre 2012.  Autorités locales, opérateurs économiques et demandeurs de visa ont pu le constater et sont unanimes. Il a sillonné tout l’Est algérien, s’est entretenu avec les responsables des différentes chambres de commerce et d’industrie sur les modalités de développement des échanges économiques et commerciaux entre les deux rives de la Méditerranée, ce qui a donné lieu à de nombreux échanges entre les Chambres du commerce et de l’industrie de la région nord-est et des villes jumelées  comme Annaba à Saint-Étienne et Constantine à Grenoble, pour ne citer que ces deux exemples. Il a organisé aussi des rencontres avec différents corps de métiers tels l’ordre des médecins et les avocats. Il a par ailleurs déployé des efforts considérables pour un plus grand rapprochement entre les deux pays notamment dans le domaine de la coopération scientifique à travers la multiplication des échanges inter-universités et des activités culturelles par le biais des instituts français de  Annaba et de Constantine. Convaincu par la mission qui lui a été confiée par le Quai d’Orsay, il a toujours  réitéré la volonté de son gouvernement de favoriser davantage le rapprochement et la coopération, sur tous les plans avec l’Algérie. Reste que l’information sur son départ est à prendre avec des pincettes jusqu’à preuve du contraire.

lestrepublicain.com - 22 février 2014

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: BARRAGES DE LA POLICE ET DE LA GENDARMERIE - Quand l’excès de zèle fait force de loi !
Actualité suivante »
Annaba: UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - Formation sur la gestion et la sécurité d’un réseau d’entreprise

Les Commentaires

Nos résponsables de tout bord, devraient s'inspirer de ce genre d'exemple qui répond aux efforts de travail, de volonté et d'attention, qu'on attend d'un cadre , d'un chef, ou d'un dirigeant.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires