Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: EL BOUNI - Service public, dites-vous ?
Zone Membre
Publicités

Annaba: EL BOUNI - Service public, dites-vous ?

Publié le 27/02/2014
A la mairie, au siège de la daïra, à la poste, voire à l’hôpital, il est difficile de se faire une idée claire de la notion de service public tant cette idée paraît incongrue à la population d’El-Bouni. Un petit tour du côté du bâtiment où siège l’APC s’impose pour observer un tant soit peu un exemple-type de la gestion administrative à l’algérienne.Au service de l’état-civil, ce ne sont que cris et insultes qui règnent quand le favoritisme à l’égard de certains administrés n’y est pas flagrant. Alors que l’interdiction de fumer est formelle, il n’est pas rare de voir certains fumeurs la braver, et ce, en toute impunité. « J’attends depuis plus de trois heures, s’impatiente cette mère de famille au bord de l’épuisement comme de la crise de nerfs. Je suis là depuis l’ouverture des services mais voilà, je n’en peux plus. En plus, il y en a qui arrivent, qui me grillent la politesse et passent allègrement devant tout le monde pour retirer le plus normalement du monde un extrait de naissance. C’est lamentable ! » Certains citoyens de la commune d’El-Bouni s’énervent de temps à autre. « C’est honteux pour vous, fonctionnaires, on ne va pas  passer la journée et la nuit ici ! » Le même genre de scène se produit au niveau de l’agence Algérie Poste. File d’attente hommes et femmes. Lenteur constatée des opérations. Là aussi, beaucoup d’usagers de la Poste sont au bord de la crise de nerfs. « Un jour, je me suis présenté pour un retrait, raconte dépité ce client. Après une longue attente, on me demande de revenir le lendemain. Motif ? Plus de liquidités. Seulement, juste après moi, un homme d’une quarantaine d’année a pu faire un retrait de 50 000 DA le plus normalement du monde. Apparemment, il était plutôt proche de certains salariés de la Poste. C’est inadmissible de continuer comme ça. Mais que font les pouvoirs publics ? » Jusqu’à l’hôpital d’El-Bouni, l’on a droit à un mépris à l’égard des patients et de leurs proches, mépris qui semble, chaque jour que Dieu fait, s’ériger en institution. « Je souffrais le martyre à cause d’une entorse, se souvient encore un patient. Et lorsque je me suis présenté à l’hôpital, on me demande tout simplement de ne pas en rajouter et de revenir le lendemain parce qu’il y a trop de monde. Il n’y a qu’en Algérie où on voit des choses comme a. Il n’y a qu’en Algérie où être malade ou victime d’un accident équivaut à une punition de la part du personnel médical. Je demande solennellement au ministre de la Santé de remédier à tout ça, sinon, mourir en Algérie vaudra mieux que d’aller tenter de se soigner à l’hôpital ». Les habitants d’El-Bouni sont unanimes à dire que les administrations et centres médicaux de la commune, voire de la daïra dans son ensemble sont en état de déliquescence totale. « Lorsque l’on place une jeune fille d’un niveau CEM comme employée au niveau de services aussi importants que celui de l’état-civil, c’est grave, s’enrage un retraité. Tout ça parce qu’elle doit être « bent flene ».Après on s’étonne que rien ne marche dans nos administrations. A deux mois de la présidentielle, ça fait beaucoup. Depuis 1999, il faut dire que la situation s’est nettement dégradée. Et particulièrement ici à El-Bouni, où je redoute de nouveaux mouvements de colère de la population.Et là, franchement, je les comprends ». Beaucoup d’habitants regrettent ainsi le manque de fermeté et d’organisation de la part des autorités locales souvent aux abonnés absents dès lors qu’il s’agit d’organiser un tant soit peu le système administratif. A El-Bouni, le service public, plus qu’une légende, semble relever à présent du rêve.

lestrepublicain.com - 27 février 2014 - Lakhdar Habib

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: SIDI AMAR - Les habitants de la cité du 19 mai se plaignent des eaux usées
Actualité suivante »
Annaba: KIDNAPING - Les maîtres-chanteurs condamnés à 18 mois de prison

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires