Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Cloture du festival de la production théâtrale féminine -«...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Cloture du festival de la production théâtrale féminine -«El Icha El Akhir» consacrée meilleure pièce

Publié le 10/03/2014
Le rideau est tombé samedi soir sur la 3e édition du festival national de la production théâtrale féminine. Le jury a décerné le premier prix à El-Icha El-Akhir. Les spectacles présentés lors de cette édition ont été de haut niveau, ce qui explique d’ailleurs l’engouement  constaté au long de ce cycle de représentations en hommage à la défunte comédienne Yasmina. Parmi les neuf pièces qui ont pris part à cette manifestation culturelle, c’est «  El Icha El Akhir » qui  a remporté le prix de la meilleure œuvre théâtrale. La pièce, qui met sur scène le talent de deux comédiens en l’occurrence  Warda Saïm et Wael Bouzida,  raconte le déchirement d’un couple, dont le mari n’est autre qu’un ancien officier sanguinaire et sa femme impuissante de continuer à subir le poids écrasant du silence qui a depuis longtemps étouffé sa voix. En fin, celle-ci est décidée de faire entendre ses cris. Le moment était venu pour dénoncer les pratiques d’un époux qui a renoncé  aux principes de la justice  et qui n’a d’humain que les apparences. Rappelons que « El Icha El Akhir »  est l’adaptation de Haïder Benhassine  d’un texte de Hassen Errachid, mise en scène par Amel Menghad et qui a permis à la  comédienne Warda Saïm d’emporter  le prix de la meilleure interprétation féminine et au comédien Mohamed-Tahar Zaoui d’être auréolé du prix du meilleur acteur masculin à l’issue de son rôle dans la pièce « l’otage ». Quant au prix du jury, c’est la comédienne Aïda Kechoud qui l’a remporté elle, qui s’est tant consacrée à la promotion du mouvement théâtral en Algérie. Le prix de la meilleure scénographie a été décerné au théâtre Azzedine-Medjoubi de Annaba pour la pièce «  Les mimosas d’Algérie », tandis que le prix du meilleur texte a été attribué à Haïder Benhassine et celui de la partition musicale à Houari Mesri (« Aourak hayati »,  de la
coopérative théâtrale d’Oran). Aussi, le prix du meilleur espoir féminin est revenu à la talentueuse comédienne Faten Benamousse (les mimosas d’Algérie). Parallèlement, le jeune comédien Rafik Cheïma ( le retour de Shakespeare) a reçu le prix du meilleur espoir masculin.

lestrepublicain.com - 10 mars 2014 - Moufida B

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: SEATA - Vers le pourrissement ?
Actualité suivante »
Annaba: SIDI AMAR - Une nuit sans électricité

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires