Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/PROJET DU TECHNOPARC DE ANNABA - L’ANPT et les étudiants en maîtres...
Zone Membre
Publicités

PROJET DU TECHNOPARC DE ANNABA - L’ANPT et les étudiants en maîtres d’œuvre

Publié le 13/03/2014
L’université de Sidi Amar a accueilli la journée « portes ouvertes » consacrée au futur Technoparc de Annaba qui, espère Bachir Kechid, directeur de l’incubation au niveau du Cyberparc de Sidi Abdellah, à Alger, verra le jour d’ici la fin de cette année. C’est au niveau de l’amphithéâtre Aboubaker Belkaïd que s’est tenue, hier matin, la conférence présentant le projet du Technoparc d’Annaba, en présence d’étudiants de toutes branches qui souhaitaient en savoir davantage, mais aussi, pour certains, ont déjà le projet de création d’une entreprise, ou, plus exactement, comme l’a souligné le directeur de l’entreprise de communication Numidia, une start-up. En présence de responsables régionaux, dont Abdessalem Guebli, directeur du Technoparc d’Annaba, Bachir Kechid a expliqué les tenants et aboutissants de l’incubateur du Technoparc d’Annaba. « L’université algérienne n’est pas faite seulement pour produire des diplômés, a-t-il annoncé d’emblée. Elle sert aussi à tous ses étudiants à leur permettre de créer leur propre projet en vue de développer leur propre entreprise. C’est un gage d’avenir pour l’Algérie ». Pourquoi le choix d’Annaba ? « Tout simplement parce qu’elle se situe dans une zone stratégique de la région Est du pays », a-t-il rappelé. Et c’est l’Agence Nationale de Promotion et de Développement des Parcs Technologiques (ANPT), mais pas seulement puisque les étudiants sont de la partie, qui se pose en maître d’œuvre de ce projet qui constitue véritablement non seulement une première au niveau du pôle universitaire d’Annaba, mais aussi et surtout une révolution qui mènera la quatrième ville d’Algérie en plein cœur de la nouvelle révolution industrielle. D’ailleurs, Bachir Kechid a expliqué que l’incubateur du Technoparc de Sidi Amar se voulait « une pépinière d’entreprises ». Le site du Technoparc est situé à Chaïba, dans l’enceinte même de l’ex-ENSID. Pour le choix du lieu, Abdessalem Guebli a rappelé « la proximité de sites industriels d’importance nationale ». A noter qu’il disposera d’un hébergement adapté à tous profils, avec des postes de travail en open-space équipés avec la connexion internet à très haut débit, une « intégration rapide et une immersion dans l’écosystème entrepreneurial basé sur un réseau d’experts dans différents domaines et d’entrepreneurs expérimentés », enfin « un accès privilégié aux réseaux de partenaires », avec une banque et l’ANSEJ. Le site sera entièrement consacré au Technoparc avec « des outils et des opportunités d’échange pour donner un élan à la performance professionnelle de chacun ». Une fiche-projet a été à cette occasion distribuée à tout étudiant souhaitant réaliser un éventuel projet. Par ailleurs, d’autres projets de Technoparcs devraient voir le jour, à Batna, Constantine et Ghardaïa.

lestrepublicain.com - 13 mars 2014 -  Lakhdar Habib

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
INVESTISSEMENT - Le créneau des stations service saturé
Actualité suivante »
LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL - Une dizaine de kiosques illicites détruits

Les Commentaires

Excellente idée! Excellent projet! C'est l'Algérie du future qui se prépare pour affonter les défis de demain.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires