Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Sport/USM.Annaba: Un retour mérité dans la cour des grands
Zone Membre
Publicités
Chargement en cours...

USM.Annaba: Un retour mérité dans la cour des grands

10/06/2007 - Lu 3427 fois
1- USM Annaba - Un retour mérité dans la cour des grands
2- Aïssa Menadi (Président de l'USMAn) «Donner une autre dimension au club»
3- Delalou (Capitaine d'équipe) «Je suis comblé»
4- Ils ont dit
5- Latrèche Abdelkrim (Entraineur de l'USMAn) «Cette accession est amplement méritée»

1- USM Annaba - Un retour mérité dans la cour des grands   (par Tayeb Zgaoula, le quotidien d'Oran, 10/06/07)

Annaba retrouve sa place parmi les ténors et là on peut dire que le défi lancé en début de saison par le président Aïssa Menadi a été relevé. Mais que d'efforts pour en ar-river là. Pour cela, il faut reconnaître que le plus grand mérite revient en premier lieu à son président qui a cassé la tirelire en dépensant la bagatelle de près de 24 milliards de centimes», au staff technique, aux dirigeants et aux supporters qui ont soutenu l'USMAn contre vents et marées en se déplaçant par milliers, aux joueurs enfin qui ont porté fièrement le maillot «rouge et blanc». Ce sacre mérité reste une performance grâce à un plan de travail bien élaboré par le président Menadi qui a renforcé en quantité et en qualité son effectif avec l'aide de son manager général Kouadria Smail, le bon apport financier, la bonne préparation de l'équipe et la restructuration du comité des supporters. Ainsi, si l'USMAn a pu retourner parmi l'élite, ce n'est point une surprise. Comme l'a déclaré son coach Latrèche, la régularité a été présente tout au long du championnat hormis cette décompression vers la fin de la compétition, une fois l'objectif atteint. L'ambition de l'accession était clairement affichée dès le départ. L'unique défaite de l'aller, concédée à El-Harrach n'a été qu'un simple accident de parcours puisque Delalou et ses équipiers se sont vite repris. Après le nul réalisé par le NRB Reghaïa à domicile et la légère baisse de régime du groupe, qui ont suscité des craintes, la direction du club a fait appel à Latrèche pour remplacer Aït Djoudi à la onzième journée. La machine annabie s'est mise en branle pour écraser tout sur son chemin et achever la première phase avec sept longueurs d'avance sur son plus dangereux adversaire le MCS. Latrèche aidé dans sa tâche par ses adjoints Belasli Djamel et Larbi, ce qui donnera plus d'assise à la barre technique et permettra aux «tuniques rouges» de voler de victoire en victoire, semant le reste des poursuivants, même si comme l'a souligné le président Menadi l'USMAn est devenue l'équipe à battre. Mais le coach Latrèche a su trouver les mots pour que son groupe composé de joueurs chevronnés résistent à toutes les pressions. Le tournant pour les camarades de Hadi Adel, auteur de 18 buts, se situe à Saïda où les Annabis ont enregistré leur plus gros score en déplacement et ce, face au MCS. Dès lors, les Annabis ont poursuivi allègrement leur chemin jusqu'au bout. Meilleure attaque, meilleure défense, meilleur buteur, qui dit mieux ? Le bilan est très positif. L'USMAn retrouve une place au soleil où d'autres conquêtes l'attendent.

2- Aïssa Menadi (Président de l'USMAn) «Donner une autre dimension au club» (par Entretien Réalisé Par Tayeb Zgaoula , le quotidien d'Oran, 10/06/07)
Le président Aïssa Menadi reste comme l'artisan de la consécration de l'USMAn et ce, après avoir réuni toutes les conditions pour atteindre l'objectif assigné en replaçant l'USMAn à la place qui lui sied. Il nous parle de son plan de travail. Suivons-le dans cet entretien.

Le Quotidien d'Oran: Votre équipe a joué le rôle d'arbitre entre le MCS et le MCEE ?

Aïssa Menadi: Ceux qui voulaient cultiver la rumeur ont vite déchanté, il n'y a pas eu d'arrangement et l'USMAn a joué pour défendre l'éthique sportive. Qu'on se serve de cela comme exemple pour le bien du sport.

Q.O.: On parle ces derniers temps de recrutement. Qu'en est-il au juste ?

A. Menadi: Nous allons étoffer notre effectif par une dizaine de joueurs de qualité pour la doublure des postes. On a fait signer jusque-là sept, Mezaïr, Abadli, Ouasti, Messaoud, Derradj, Hamlaoui et Zidane. On est en pourparlers avec Yacef et Bradja, alors qu'un Ivoirien et un Nigérian effectuent des tests. Il faut savoir que de l'ancien effectif, seuls seize éléments ont été retenus.

Q.O.: Et concernant le staff technique...

A. Menadi: Je continue à faire confiance au tandem Latrèche - Belasli tout en faisant appel au service de Rafik Rouas en tant que conseiller. En ce qui concerne les jeunes catégories, j'ai engagé comme DTS, Belaïkous Abdalah.

Q.O.: Quel est le plan de préparation de l'équipe pour la prochaine saison ?

A. Menadi: Nous allons effectuer notre préparation à temps. L'effectif sera regroupé le 5 juillet, une semaine après, l'équipe entrera en stage de préparation en Tunisie. Un second stage est prévu soit en Roumanie ou dans un autre pays.

Q.O.: Quel est l'objectif de ce grand chantier ?

A. Menadi: Je pense qu'il est temps de donner une autre dimension à l'USMAn et ce, dans l'objectif de jouer les premiers rôles à l'avenir.

Q.O.: Que pourriez-vous ajouter ?

A. Menadi: Dans quelques jours, une délégation d'Amsterdam nous rendra visite pour arrêter ensemble le lieu du déroulement du second stage prévu à l'étranger.


3- Delalou (Capitaine d'équipe) «Je suis comblé»  (Propos Recueillis Par Tayeb Zgaoula le quotidien d'Oran, 10/06/07)

Le capitaine de l'équipe Annabie, Delalou a bien voulu nous livrer ses impressions sur cette accession en se livrant sans ambages à nos questions.

Le Quotidien d'Oran: Votre retour à Annaba semble avoir été bénéfique à l'équipe...

Delalou: Je dirai d'abord que mon retour s'est fait normalement, ce sont mes premières couleurs que j'ai défendu avec honneur et croyez-moi je suis content de revoir l'USM Annaba reprendre sa place parmi l'élite. Donc j'étais là dans les moments difficiles.

Q.O. : Que ressentez-vous ?

Delalou : Je suis comblé d'avoir participé à cette accession et d'avoir apporté du bonheur à tous nos supporters. C'est une bonne chose pour la ville de Annaba et de son histoire sportive.

Q. O.: Votre rendement sur le terrain a-t-il influé sur celui du groupe ?

Delalou: J'ai toujours été régulier, car quand je joue je me dépense sans compter en donnant le meilleur de moi même. Au MCA et au MOB j'ai à chaque fois honoré mes engagements. A l'USMAn les résultats ont suivi et je félicite le groupe pour sa solidarité.

Q.O.: Ne pensez-vous pas que c'était une lourde responsabilité ?

Delalou: Oui le capitanat est une tâche difficile pour faire le trait d'union entre les joueurs, l'équipe dirigeante et les supporters.

Q.O.: Justement que pensez-vous de l'effectif ?

Delalou: On a un bon effectif, une bonne entente et là j'ouvre une petite parenthèse pour dire qu'il n'y a pas une grande différence de niveau entre la D2 et D1.

Q.O.: Delalou rempilera-t-il ?

Delalou: A présent je ne le sais pas, tout dépendra des dirigeants et du président. Si on s'entend, alors je rempile.

Q.O. : Un dernier mot...

Delalou: Je remercie joueurs et dirigeants pour leur bonne entente et surtout les supporteurs pour tout leur soutien. Comme je salue d'ailleurs ceux de Béjaïa et du MCA dont je garde un bon souvenir. T. Zgaoula

4- Ils ont dit

Boudar Mehdi: Je suis heureux de cette consécration. Elle est méritée et ne souffre d'aucune contestation tant on a été régulier. tout au long du championnat que nous avons d'ailleurs dominé On a prouvé que la place de l'USMAn est parmi les ténors. C'est une juste récompense.

Djab El-Kheir : Je suis comblé. Nous étions bien préparés pour relever ce challenge de l'accession que l'on a pu atteindre avant terme. On a été les meilleurs. L'USMAn mérite vraiment de retrouver l'élite de notre football. Maintenant, c'est fait et c'est ça l'essentiel.

Soltani Djabir : Cette accession est venue avant terme. Dieu merci nous avons été récompensés pour nos efforts. Nous remercions notre fidèle public et je souhaite d'autres succès pour notre équipe à l'avenir.

Ghanaïa: C'est fantastique. L'accession n'a pas été facile. C'est le prix de l'effort, de la volonté et de la solidarité de notre groupe. Le mérite revient à tout le monde. Joueurs, dirigeants, staff technique et supporters.

Hadi Adel : Je suis content.

Belasli Djamel (entraîneur adjoint) : C'est une accesion méritée et ce n'est que justice si l'USMAn a vite rejoint l'élite. Il faut rappeler que l'objectif arrêté dès l'entame de la compétition était la remontée de l'équipe en D1. Bien que n'étant pas facile, notre mission a été accomplie de fort belle manière. Nous sommes fiers d'avoir relevé ce défi et nous remercions les joueurs pour les efforts qu'ils ont fourni sans oublier l'apport des supporters.

Brahimi (membre du comité des supporters): C'est une grande joie pour nous, comité et supporters de voir notre club reprendre sa place en D1 et surtout d'y avoir contribué. Mais le mérite revient en premier au président, aux joueurs, dirigeants et supporters.

5- Latrèche Abdelkrim (Entraineur de l'USMAn)  «Cette accession est amplement méritée»  (Tayeb Zgaoula,  le quotidien d'Oran, 10/06/07)

Après avoir pris le train en marche, l'entraîneur Abdelkrim Latrèche s'estime heureux d'avoir réussi à mener l'USM Annaba à bon port. Latrèche Abdelkrim, Belasli et Larbi sont les artisans de cette réussite . Après l'USB, la JSMB, c'est au tour de l'USMAn d'accéder sous la coupe de ce technicien. Nous lui avons posé quelques questions il nous répond avec sa modestie habituelle. Ecoutons-le.

Q.O. : Comment avez-vous vécu cette accession ?

L. A.: Je savoure cette accession amplement méritée avec fierté, d'autant plus que c'est la troisième avec l'USMAn après celle de la JSMB et de l'USB. Le mérite revient aussi à une équipe dirigeante dynamique et à son président qui a tout le temps honoré ses engagements, ainsi qu'aux joueurs qui ont été à la hauteur, sans oublier l'apport des supporters. J'ai cru à l'accession dès ma première prise en main.

Q. O.: Justement en prenant le train en marche quel a été votre apport ?

L. A.: Il y avait beaucoup de travail à faire au sein du groupe pour le redynamiser, créer une solidarité sans faille et inculquer au groupe une nouvelle méthode de travail en apportant au fur et à mesure des réglages. Ce groupe s'est adapté à toutes les situations. Dieu merci nous avons atteint notre objectif.

Q. O.: Dans quoi a résidé la force de l'USMAn ?

L. A.: Sa force reste sa composante avec la discipline, la régularité, la richesse de l'effectif et l'expérience de ses éléments ainsi qu'une bonne gestion. Notre parcours a été très positif avec la meilleure attaque, la meilleure défense et à la clé une consécration avant terme.

Q. O.: A quel moment vous avez franchement cru à l'accession ?

L. A.: Une fois la première phase terminée avec une avance de sept points et le gain des trois matches retour dont principalement celui de Saïda, l'accesion s'est dessinée. Mais j'ai exigé à ce que les joueurs continuent sur la lancée pour accrocher le premier wagon.

Q.O.: Le challenge de la coupe ne vous a-t-il pas perturbé ?

L. A.: Ce jour là face à l'USM Alger, les joueurs étaient soumis à une forte pression, l'USMAn était donnée comme favorite face à un adversaire qui voulait se racheter de sa déconvenue africaine. Et puis, en coupe, il faut être rodé à ce genre d'épreuve.

Q. O.: Comptez-vous rester à la tête de l'USMAn ?

L. A.: La décision revient au président même s'il a répété à maintes reprises qu'il maintiendrait le staff technique. Moi je me plais ici, car toutes les conditions de travail existent.

Q. O.: Que pourriez-vous ajouter ?

L. A.: Je suis heureux que l'USM Annaba ait retrouvé sa place parmi l'élite, une ville qui a une réputation en football. Maintenant, pour avoir une grande équipe, tous les compartiments doivent être renforcés, avec des éléments jeunes et de qualité pour assurer la continuité et espérer jouer à chaque fois les premiers rôles.


1 commentaire - Voir | Rédiger

Articles similaires